Le député René Dosière s'est penché sur les dépenses de l'Elysée. Selon l'élu, le budget du palais présidentiel a baissé de 8,6% entre 2011 et 2013.
© AFPAFP

Ils sont assez peu nombreux en ce moment, à droite comme à gauche, à dire du bien de François Hollande. Et pourtant, le spécialiste des dépenses publiques, le député socialiste René Dosière, ne trouve rien à redire concernant la gestion des dépenses de l’Elysée par l’instigateur de la présidence "normale".

L’élu PS a comparé la dernière année pleine du quinquennat de Nicolas Sarkozy (2011) avec l’année 2013, première année pleine du président Hollande. Le résultat : "le budget de l'Elysée a diminué de 8,6% à 101,1 millions d'euros" a expliqué ce mercredi René Dosière en conférence de presse.

Lire aussi :  Quand l'Elysée se serre la ceinture

Pour ce dernier, ces économies sur le fonctionnement du palais présidentiel fait de François Hollande le "meilleur élève de la République". Rien que ça.

Transports, masse salariale, parc auto...

Le budget lié aux déplacements du chef de l’État a fortement diminué entre 2011 et 2013. En effet, ce poste de dépense connaît une baisse de 19% (soit 14 millions d’euros) en raison de la "réduction de la taille des délégations, l’utilisation de modes de transport plus économiques (train, voiture, avion plus modeste) et des prestations plus modestes en matière d’hébergement, de restauration, de réception" a précisé René Dosière. En outre, le coût moyen d’un déplacement dans l’Hexagone coûte trois fois moins cher sous François Hollande que sous Nicolas Sarkozy.

La différence est moins flagrante pour un voyage à l’étranger.  En effet, le coût moyen s’élevait à 320.000 euros pour Nicolas Sarkozy contre 293.000 euros pour l’actuel président.

Lire aussi :  Des biens de l'Elysée retrouvés... en vente sur eBay !

La diminution de 5% des effectifs du personnel pèse aussi dans la balance. En effet, la masse salariale étant le poste budgétaire le plus important, celle-ci a diminué de 1.7%. Autre économie conséquente, celle réalisée sur les coûts de fonctionnement qui ont diminué de 26% (soit 14.7 millions d’euros) grâce notamment à la multiplication des appels d’offres permettant de faire jouer la concurrence ou encore la réduction du parc automobile.

Les économies sont loins d’être terminées du côté de l’Elysée. En effet, pour l’année 2015, l’objectif est de passer sous la barre symbolique des 100 millions d’euros (contre 101.67 millions d’euros pour 2013).

Vidéo sur le même thème : Des oeuvres et du mobilier de l'Elysée portés disparus

Obtenez gratuitement votre guide mutuelle senior 2020 pour réaliser des économies !

Cet article vous a intéressé ?

Découvrez encore plus d'actualités,
en vous abonnant à la newsletter de Planet.

Votre adresse mail est collectée par Planet.fr pour vous permettre de recevoir nos actualités. En savoir plus.

Vidéo : Bug à la pompe essence : le carburant est gratuit !