Le sapin de Noël, une tradition païenne

Le sapin fait partie intégrante des décorations de Noël et contribue à la création d’une ambiance festive au sein des foyers. Selon les traditions, le sapin de Noël a toujours représenté un symbole de vie et de renouveau.

En effet, les païens auraient été les premiers à accorder une place importante au traditionnel sapin. Selon les coutumes, les Celtes avaient pour habitude d’associer chaque mois lunaire à un arbre. Ainsi, l’épicéa, symbole de l’enfantement, aurait été choisi pour le mois de décembre, le 24 étant selon certaines croyances le jour de la renaissance du Soleil. Au XIe siècle, pour rivaliser avec la tradition païenne, les chrétiens ont alors élaboré leur propre arbre de Noël, garni de pommes rouges (ancêtres de nos traditionnelles boules de Noël). Ce dernier symbolisait l’arbre du paradis.

C’est en 1521, en Alsace, que le véritable arbre de Noël aurait fait sa première apparition. A l’époque, la population alsacienne était autorisée à couper les sapins lors de la Saint Thomas (le 21 décembre). Ils étaient ensuite décorés de pommes, de fleurs, de gâteaux ou encore de confiseries.

C’est aux XVIIe et XVIIIe siècles que cette tradition a gagné une grande partie des pays d’Europe et que les premières illuminations, de petites bougies, ont fait leur apparition sur les sapins. Ce n’est qu’au XIXe siècle, aux Etats-Unis, que les premières décorations électriques sont élaborées.

Débarrassez-vous des moustiques avec la lampe Vortex

Cet article vous a intéressé ?

Découvrez encore plus d'actualités,
en vous abonnant à la newsletter de Planet.

Votre adresse mail est collectée par Planet.fr pour vous permettre de recevoir nos actualités. En savoir plus.