Très proche de Brigitte Macron, Gérard Collomb n'a pas hésiter à la complimenter lors de son dernier passage dans les médias. Non sans griffer Emmanuel Macron, cependant...
AFP

Brigitte Macron "voyait plus ce qu’était la réalité de la France" selon Gérard Collomb

Jeudi 9 mai dernier, Gérard Collomb était de passage dans l’émission Deux heures d’info, sur Europe 1. L’occasion pour le prédécesseur de Christophe Castaner d’évoquer les élections européennes qui approchent à grand pas, mais pas seulement. Le maire de Lyon en a aussi profité pour parler de sa relation particulière avec le couple présidentiel. Il a notamment glissé quelques compliments à Brigitte Macron, dont il était plutôt proche. Des mots qui font, cependant, un peu moins honneur à son époux...

"Elle défendait les positions que je pouvais avoir lors des dîners que nous avions parce qu’elle sortait plus souvent", a-t-il confié au sujet de Brigitte Macron. En outre, selon Gérard Collomb, la première dame "voyait plus ce qu’était la réalité de la France".

Par ailleurs, le président de la République, Emmanuel Macron aurait proposé au maire de Lyon une rencontre. L’occasion de revoir celle qui l’appellerait affectueusement "Mon Gégé", selon les confidences de Gérard Collomb à CNews.

Gérard Collomb : ses mots à Emmanuel Macron

En revanche, l’ancien ministre de l’Intérieur a également lancé une petite pique à Emmanuel Macron. Gérard Collomb regrette que leurs liens se renouent "quand les temps deviennent difficiles", rapporte Le Monde, qui évoque un "soupir" du baron Lyonnais. L’ancien membre du gouvernement espère tout de même que le président de la République aura encore besoin de lui à l’avenir.

Pourtant, lorsque la campagne présidentielle avait débuté, en 2017 "entre Collomb et Macron, c’était une histoire très affective, il y avait quelque chose qui ressemblait à une filiation" précise un proche du maire de Lyon.

Ce qui aurait fragilisé la relation des deux politiques, c’est l’affaire Benalla, indique Paris Match. Il n’empêche que Gérard Collomb a indiqué à Audrey Crespo-Mara qu’il voterait aux élections européennes, pour que "le Rassemblement national n’arrive pas premier".

Vidéo : Pourquoi Gérard Collomb veut se réconcilier avec Emmanuel Macron

Cet article vous a intéressé ?

Découvrez encore plus d'actualités,
en vous abonnant à la matinale de Planet.

Votre adresse mail est collectée par Planet.fr pour vous permettre de recevoir nos actualités. En savoir plus.