Dans la nuit de lundi à mardi, de nombreux Français ont été les témoins impuissants de l'incendie de la cathédrale Notre-Dame. Le couple présidentiel a, lui aussi, assisté à la scène et semblait particulièrement affecté.

Brigitte Macron : très affectée l’incendie de Notre-Dame

Ce lundi soir, des millions de Français ont assisté, très émus, à l’incendie qui a ravagé une partie de la cathédrale Notre-Dame de Paris. Devant le triste spectacle, des Parisiens en pleurs, des religieux en pleine prière, puis le couple présidentiel, visiblement très affecté par ce drame national, d'après les clichés réalisés par Closer. Brigitte et Emmanuel Macron se sont rendus une première fois sur les lieux afin de saluer les pompiers qui y étaient mobilisés, avant de rejoindre la cellule de crise, mise en place à la préfecture de police.

Face à cette catastrophe, Emmanuel Macron, a décidé de reporter son allocution, explique Le Figaro. Le chef d’Etat et la première dame sont, plus tard, retournés sur les lieux de l’incendie afin d’en constater les dégâts. Au milieu d’autres personnalités politiques, Brigitte Macron semblait particulièrement touchée par l’événement, la première dame a affiché un visage fermé tout au long de la soirée. Habillée de noir de la tête aux pieds, la locataire de l’Elysée est restée en retrait. En juillet 2017, c’est ce très célèbre monument qu’elle avait choisi de faire visiter à Mélania Trump lors de la visite d’Etat du président Américain.

Publicité
Publicité

Emmanuel Macron : "nous rebâtirons Notre-Dame"

Dans les environs de  23h30, le chef de l’Etat a pris la parole et a déploré un "terrible drame". Emmanuel Macron a ensuite adressé ses pensées aux 500 sapeurs-pompiers de Paris qui ont combattu le feu. Il les a également remerciés au nom de "la nation tout entière".

Entouré d’Edouard Philipe, d’Anne Hidalgo et de l’Archevêque de Paris, Mgr Michel Aupetit, le président de la République a également transmis ses pensées aux catholiques de France, en particulier en cette semaine Sainte. Emmanuel Macron a conclu sa déclaration en affirmant que "Nous rebâtirons Notre-Dame, parce que c’est ce que les Français attendent […] et que c’est notre destin profond."

 

Publicité