Ils sont en partie à l'origine de la troisième vague épidémique que connaît l'Hexagone. Ces mutations du virus apparaissent au fil des semaines. Faut-il s'en inquiéter ?
Breton, brésilien, sud-africain… Connaissez-vous tous les variants de la Covid ?Istock

Certains de ces variants nous sont désormais devenus familiers : anglais, brésilien et plus récemment breton. Sont-ils plus dangereux, plus contagieux ? Autre question majeure : réduisent-ils l’efficacité du vaccin ? 

Il peut déjà être utile de rappeler ce qu’est un variant. Le coronavirus, comme tous les virus, a tendance à se multiplier dans l’organisme qu’il a infecté. Durant ce processus, des modifications ont lieu, le virus mute. "Parfois, une de ces mutations entraîne l’émergence d’une nouvelle souche du virus, légèrement différente, que l’on appelle un variant", explique Cerballiance,  organisme regroupant 450 laboratoires d’analyses médicales en France. 

Variants du Coronavirus : il en existe des milliers

Le fait que des variants du SARS-CoV-2 dit "Covid 19" se développent au fil des mois est donc tout à fait normal. Certains, comme nous l’évoquions plus haut, sont même devenus aussi célèbres que le "virus original". En France, le variant britannique est désormais tout à fait majoritaire. La souche venue de Grande-Bretagne etait dernièrement détectée dans plus de 75% des tests analysés par Santé Publique France. Nous connaissons également les variants brésiliens et sud-africains. 

Il existe en réalité bien plus de souches différentes du virus de la Covid-19. Interrogé par la chaîne d’info britannique Sky News, Nadhim Zahawi, ministre britannique chargé des vaccins, affirme que "4000 variants auraient déjà été identifiés à travers le monde".  

Ces variants présentent-ils d'avantage de risque ?

Débarrassez-vous des moustiques avec la lampe Vortex

Cet article vous a intéressé ?

Découvrez encore plus d'actualités,
en vous abonnant à la newsletter de Planet.

Votre adresse mail est collectée par Planet.fr pour vous permettre de recevoir nos actualités. En savoir plus.