Bernard Petit, le patron de la PJ de Paris tout juste suspendu, serait victime de ses relations avec la franc-maçonnerie, rapporte L'Obs.

Bernard Petit, destitué ce jeudi 5 février de ses fonctions de directeur de la police judiciaire parisienne, pourrait tenir comme responsable ses possibles rapports avec la franc-maçonnerie. En effet, accusé d'avoir violé le secret de l'instruction, il n'aurait pas tenu sa langue avec des "frères" "francs-maçons", écrit L'Obs.

Ils sont partout

L'Obs révèle que le "grand flic" qu'est Bernard Petit côtoie les sphères maçonniques depuis quelques années. En effet, de 1990 à 1993, il est le conseiller technique de trois Premiers ministres socialistes : Michel Rocard, Edith Cresson et Pierre Bérégovoy. Lors de cet exercice, il fréquente Alain Bauer, lui-même proche conseiller de Michel Rocard, et futur grand maître du Grand Orient de France. En 2007, l'homme, habile et diplomate, devient le chef de la Division des relations internationales de la police nationale, un poste réputé et habituellement destiné à un franc-maçon, raconte L'Obs. Enfin, à son arrivée au poste de directeur de la PJ de Paris après le limogeage de Christian Flaesh, lui aussi mis en examen, l'homme qui ne connaissait pas le "36" retrouvera, sur place, des frères initiés. Et pour cause, les spécialistes estiment qu'au mois 25% des officiers du 36 quai des Orfèvres seraient affiliés à une loge maçonnique.

Maçon ou flic, mais pas les deux

Publicité
Mais l'organisation qui a facilité l'ascension de Bernard Petit pourrait également l'avoir poussé dans le vide, indirectement. Si le "boss" a été suspendu hier, il ne tombe assurément pas seul. Trois autres responsables policiers chutent avec lui, réputés pour leur appartenance à la Grande Loge nationale de France. Effectivement, lors d'échanges personnels entre ces "frères" francs-maçons, les hommes ont échangé des "tuyaux" à propos de l'affaire de Christian Prouteau, ancien Patron du GIGN. Seulement, ces "tuyaux" ont, d'un point de vue pénal, valeur de violation du secret de l'instruction.  

Vidéo sur le même thème - Bernard Petit, le patron du 36 Quai des Orfèvres placé en garde à vue 

mots-clés : Franc-maçonnerie

Recevez toute l'actualité chaque jour GRATUITEMENT !

X
Publicité

Contenus sponsorisés

Publicité