Soutient incontestable de son mari, Bernadette Chirac a dû faire face à toutes ses incartades. Pour autant, de toutes ses rivales, une semble se démarquer plus que les autres.
AFP

Bernadette Chirac : sa fille, sa plus grande rivale

"En fait, il y avait deux femmes qui aimaient le même homme", a confié Erwan L’Elouet samedi à Ouest-France. L’auteur de Bernadette Chirac, les secrets d’une conquête (éd. Fayard) évoquait la raison de la rivalité entre la protagoniste de son œuvre et Claude Chirac, sa fille. En dépit de l'affection commune qu'elles éprouvent pour l'ancien président de la République, les deux femmes n'aurait pas su s'entendre.

"Lui a joué de ça, sachant qu’elles ne le trahiraient jamais. Il usait et abusait de leur soutien", a décrit l’écrivain. "Claude a pris une place importante, alors que Bernadette n’avait plus de rôle dans ce dispositif, pas sa place sur la photo." poursuit-il. En effet, Claude Chirac était à la fois conseillère technique et conseillère de communication de son père, ce qui lui a permis d’accéder à la première place à ses côtés.

Depuis, la relation tendue entre Bernadette et Claude Chirac semble s'être apaisée. Lors de la dernière apparition de l'ancienne première dame, en 2018, la mère et la fille auraient fait montre  d'un rapport "tendre" peut-ont lire dans Voici. A l'origine cette sortie visait à inaugurer la création d'une rue de Corrèze au nom de "Jacques et Bernadette Chirac", la mère  Aujourd'hui, c’est Claude qui prend soin de ses deux parents, affaiblit par la maladie.

Bernadette Chirac : la première dame préférée des Français ?

Si Claude avait la première place au côté de Jacques Chirac, son épouse était "la première dame la plus apprécié des français" selon Ouest-France.

"On a ici une femme qui s’intéresse au sort des Français, au sort des enfants malades, aux personnes âgées. Elle entre dans les foyers français. Elle devient pour les Français une grand-mère attentive. Cette action des pièces jaunes parle à tout le monde.", explique Erwan Elouet.

Bernadette Chirac serait d’ailleurs l’une des raisons pour lesquelles Jacques Chirac a été réélu en tête du gouvernement en 2002. Selon Gala, l’engagement de sa femme, notamment grâce à ses actions avec les pièces jaunes a "considérablement pesé dans la balance" pour le second mandat de l’ex chef de l'Etat.

Cet article vous a intéressé ?

Découvrez encore plus d'actualités,
en vous abonnant à la matinale de Planet.

Votre adresse mail est collectée par Planet.fr pour vous permettre de recevoir nos actualités. En savoir plus.