Polémique autour du nom d'un des plus grands navires au mondeAFP
Le "Pieter Schelte Heerema", un imposant navire hollandais, a été baptisé ainsi en hommage à un officier de la Waffen-SS. Un choix qui suscite l’indignation des représentants d’associations  juives.

Si ce mardi marque le 70ème anniversaire de la libération du camp d’Auschwitz, pour certains représentants de la communauté juive c’est le début d’un autre combat à mener. En effet, le "Pieter Schelte Heerema", un navire de 400 mètres de long et de 124 mètres de large, fait l’objet d’une polémique au sujet de son nom. Ce dernier lui aurait été délivré en hommage à un ancien officier hollandais SS, jugé et condamné à trois ans de prison pour crimes de guerre. Le navire, construit pour le groupe suisse Allseas, est à ce jour détenu par un Hollandais, nommé Edward Heerema, qui n’est autre que le fils de Pieter Schelte Heerema.

A lire aussi - Oradour-sur-Glane : Werner C.,ancien SS, livre sa version des faits

Publicité
Publicité

"Ce nom est une offense"

"Baptiser un bateau du nom d’un officier SS qui a été condamné pour crimes de guerre est une insulte aux millions de gens qui ont souffert et sont morts aux mains des nazis", a déclaré Jonathan Arkush, vice-président du Conseil des représentants des juifs britanniques, selon 20 minutes. L’homme a ainsi appelé les propriétaires du navire à lui donner "le nom d’une personne plus convenable".

Pour Esther Voet, directrice du Centre pour l’information et la documentation sur Israël, le combat est le même : "Nous nous sommes battus pendant dix ans contre ça, à essayer de convaincre les gens que ce nom était une offense", a-t-elle déploré avant de s’insurger, "mais non, le plus gros navire du monde porte le nom d’un officier SS, et ça ne dérange pas suffisamment de gens pour qu’on le change". Afin que le navire soit rebaptisé, une pétition a été lancée en ligne.

Cette mobilisation ne semble cependant pas atteindre la société de classification maritime britannique Lloyd’s Register qui a pris part au lancement du navire. "Ce n’est pas notre rôle de prendre position sur le nom d’un navire", a ainsi estimé un porte-parole de la compagnie auprès du quotidien The Guardian. Quant à la société Allseas, elle refuse catégoriquement de s’exprimer sur le sujet.

Vidéo sur le même thème : le témoignage du Waffen-SS Werner C. inculpé pour le massacre d'Oradour-sur-Glane.