Chaque année, le traditionnel bal des pompiers a lieu le 13 ou le 14 juillet dans une ambiance conviviale. Planet.fr vous explique les origines de cette fête populaire française.

Outre le défilé militaire, le 14 juillet est aussi un moment festif avec le traditionnel feu d’artifice et l’indémodable bal des pompiers. A l’occasion de la fête nationale française, les casernes de pompiers de l’Hexagone ouvrent leurs portes aux passants dans une joyeuse ambiance le 13 ou le 14 juillet au soir. Mais d’où vient cette coutume ?

Le premier bal des pompiers a eu lieu en 1937 à Paris, comme le raconte le Ministère de la Défense. Alors que les combattants du feu revenaient du défilé militaire vers leur caserne situé dans le quartier de Montmartre, ils ont croisé dans les rues de la capitale un groupe de passants. Ces derniers ont commencé à les suivre. L’ambiance était alors très festive, un des membres de la brigade des sapeurs-pompiers aurait alors demandé à ouvrir les portes de la caserne aux passants pour continuer la fête.

Publicité
Publicité

A lire aussi Week-end du 14 juillet : quel temps fera-t-il ?

L'événement a été repris dans toute la France

Ce premier bal organisé à l’improviste fut un véritable succès si bien que d’autres casernes, parisiennes puis dans toute la France, ont organisé à leur tour des petites fêtes ouvertes au public. Les premières années, on pouvait surtout y voir des exercices de gymnastiques et des départs de feu puis au fil du temps, cet événement est devenu une véritable fête populaire et conviviale avec musique, danse et buvette. Si la plupart des bals ont lieu le 13 juillet au soir, certaines casernes sont également ouvertes le 14 juillet.

En vidéo - "Paris, ça devrait être tous les jours comme ça !" : dans la capitale, les parisiens se pressent au bal des pompiers