"C’est une photo naturelle", se défend le photographe Bruno Bébert, auteur du cliché du baiser volé de Manuel Valls donné à son épouse en 2013. La photo avait été publiée en exclusivité sur "Paris Match".

Remontons le temps. Le 8 août 2013, Paris Match publiait en double page une photo d’un baiser en gros plan entre Manuel Valls et son épouse Anne Gravoin. Elle avait été capturée après un concert à Menton. Le cliché avait tout de suite fait beaucoup jaser sur les réseaux sociaux.

"J'ai tenté, j’y suis allé et je me suis placé"

Alors que certains se posent des questions sur l’authenticité de la photo, son auteur, Bruno Bébert, dénonce une polémique "ridicule". Le photographe professionnel, basé à Nice et qui travaille pour l’agence Bestimage, a l’habitude de couvrir le Festival de musique de Menton. Il avait aussi déjà suivi Manuel Valls lors de déplacements antérieurs. 

"La venue de Manuel Valls n’était pas officiellement annoncée, mais logiquement il devait y être", se souvient Bruno Bébert, qui souhaitait à tout prix prendre en photo Manuel Valls avec sa femme violoniste, qui reprenait en concert des tubes des Beatles dans un quatuor à cordes. 

La chance avait souri au photographe cette soirée-là, puisque Manuel Valls, alors ministre de l'Intérieur, s'était rendu au concert. "J’avais assez d’images, raconte-t-il à Paris Match. "J’ai ensuite vu qu’il y avait une loge derrière la scène, avec une table pour une séance de dédicaces. J'ai tenté, j’y suis allé et je me suis placé. Anne Gravoin était déjà assise. Son mari est arrivé, s’est penché, lui a pris tendrement le visage et l’a embrassé. Ça a duré une demi seconde".

"Avec les hommes politiques, je n’ai jamais demandé"

Publicité
Le photographe avait réussi à capturer une photo proche de la perfection. "C’était spontané, se rappelle-t-il encore. "J’étais assez discret, mais j’ai quand même pris la photo au flash". Et Bruno Bébert se moque de ceux qui croient au montage ou à la pose demandée. "J’ai juste anticipé, même pas un baiser, mais une situation. Il faut avoir un peu de pratique", se vante-t-il. "C’est une photo naturelle. Parfois avec des célébrités, il arrive qu’on leur demande un geste tendre, un regard complice, un baiser… Avec les hommes politiques, je n’ai jamais demandé", assure-t-il. 

Alors que plusieurs médias avaient sollicité le photographe après ce cliché unique, Paris Match avait finalement obtenu cette photo en exclusivité.

Vidéo sur le même thème : Bretagne : Manuel Valls giflé à la sortie d'une mairie

Recevez toute l'actualité chaque jour GRATUITEMENT !

X
Publicité

Contenus sponsorisés

Publicité