Dimanche, les passagers du vol EasyJet Paris-Toulouse ont cru qu'ils n'arriveraient jamais en vie à destination. Découvrez le récit de ce voyage très mouvementé.

Un voyage dont les 180 passagers se souviendront très longtemps. Dimanche après-midi, le vol 4027 de la compagnie EasyJet quittait Paris en direction de l'aéroport de Toulouse-Blagnac. L’avion avait déjà 25 minutes de retard, selon La Dépêche. Le vol d'une heure environ est très agité à cause des vents violents causés par la tempête Marcel.

Mais à Toulouse, le pilote a échoué deux fois à poser l’avion sur le tarmac à cause de la météo. La deuxième fois, l’Airbus a même failli se cracher. "Le train d’atterrissage a percuté très brutalement le sol", a raconté Angel, un passager, au quotidien régional. A chaque fois, le pilote a remis les gaz à temps et a évité le crash. Néanmoins, cela n'a pas suffi à rassurer les passagers, paniqués, qui craignaient pour leurs vies.

Les passagers sont retenus dans l’avion pendant plus de deux heures

Face à l’impossibilité de se poser à Toulouse, le pilote a décidé de se diriger vers Montpellier, où l’appareil de la compagnie EasyJet a finalement réussi à atterrir aux alentours de 18h15. Mais les passagers n'étaient pas pour autant au bout de leur peine. En effet, la compagnie a ordonné au personnel de ne laisser sortir personne de l’appareil et a fait pression sur le pilote pour qu’il réessaie de se poser à Toulouse. EasyJet ne voulait visiblement pas avoir à payer les frais de rapatriement des 180 passagers vers Toulouse.

Publicité
La Dépêche rapporte que la direction a fini par céder au bout de deux heures d’attente alors que les vents soufflaient à plus de 130km/heure. Les passagers ont été autorisés à sortir mais ont dû se débrouiller pour rejoindre Toulouse à leurs frais. Plusieurs d'entre eux se sont regroupés pour louer une voiture et sont arrivés à leur destination initiale vers 22 heures, après avoir failli mourir deux fois et avoir été séquestrés dans l'appareil. Dans un communiqué, la compagnie low-cost a déclaré qu'ils pouvaient lui adresser une réclamation pour le remboursement des frais supplémentaires.

En vidéo sur le même thème : EasyJet va lancer 16 nouvelles destinations au départ de la France en 2017


mots-clés : Avion, Easyjet, Crash

Recevez toute l'actualité chaque jour GRATUITEMENT !

X
Publicité

Contenus sponsorisés

Publicité