Le Premier ministre a évoqué cette crainte jeudi à l’Assemblée. Dans le même temps, tous les SAMU de France vont recevoir des antidotes contre les gaz très toxiques.

La France fait face à "une guerre nouvelle", où "les modes opératoires, les façons de frapper, de tuer, évoluent sans cesse", a déclaré Manuel Valls à l’Assemblée jeudi.

"L'imagination macabre des donneurs d'ordre est sans limite: fusil d'assaut, décapitation, bombe humaine, armes blanches (…) Il ne faut aujourd'hui rien exclure et je le dis avec toutes les précautions qui s'imposent mais nous savons et nous l'avons à l'esprit, il peut y avoir aussi le risque d'armes chimiques et bactériologiques.", s'est inquiété Le Premier ministre.

Contre les gaz toxiques tel le gaz sarin

Cette mise en garde intervient alors que samedi le ministère de la Santé a autorisé en urgence via un arrêté la pharmacie des armées à distribuer à tous les Services d’aide médicale urgente (SAMU), et aux pompiers pouvant intervenir sur ce type d’opérations, un antidote. Il s’agit de sulfate d’atropine 40mg/20ml PCA qui permet de neutraliser les gaz toxiques, tel que le gaz sarin utilisé dans les conflits militaires.

"Cette mesure était prévue dans la préparation de la COP21 et n'a pas été prise suite aux attentats de vendredi. C'est une précaution mise en œuvre dans le cadre des grands rassemblements.", a cependant indiqué la Direction générale de la Santé au Figaro.

L’Etat islamique en possession d’armes chimiques du régime syrien ?

Publicité
Au début du mois d’août, des informations indiquaient que le groupe Etat islamique serait en possession d’armes chimiques. Des combattants kurdes engagés contre le groupe terroriste avaient assuré avoir été la cible d’armes chimiques, tel que le gaz moutarde. Selon le Wall Street Journal, les djihadistes se sont procuré le gaz moutarde soit en Irak, soit en Syrie, lorsque le régime de Bachar al-Assad s’est débarrassé, sous la pression de la communauté internationale, de ses stocks d’armes chimiques.

Vidéo sur le même thème : Manuel Valls : 'un risque d'armes chimiques'

Recevez toute l'actualité chaque jour GRATUITEMENT !

X
Publicité

Contenus sponsorisés

Publicité