Les deux hommes ont été contrôlés le 9 septembre avec de fausses identités belges, aux noms de Samir Bouzid et Soufiane Kayal, à la frontière hongroise, en compagnie de Salah Abdeslam.  

Le parquet belge a annoncé vendredi que deux nouveaux suspects sont "activement recherchés" par les autorités françaises et belges pour les attentats de Paris le 13 novembre dernier. "Ils sont dangereux et probablement armés", a précisé la police fédérale belge, citée par l'AFP

Retrouvez notre zapping Actu du jour

Jean-Luc Mélenchon se moque de l'accent d'une journaliste

Voir plus de vidéos

Selon le parquet, les deux suspects ont été contrôlés le 9 septembre avec de fausses identités belges, aux noms de Samir Bouzid et Soufiane Kayal, à la frontière hongroise alors qu'ils se trouvaient avec un autre fugitif, Salah Abdeslam, activement recherché pour avoir vraisemblablement participé aux attentats.

Une carte d'identité utilisée le 17 novembre 

La carte d'identité de Samir Bouzid a été utilisée quatre jours après les attentats, le 17 novembre vers 18h00, dans une agence Western Union de la région bruxelloise. Un homme a alors transféré une somme de 750 euros à Hasna Aït Boulahcen, la cousine d'Abdelhamid Abaaoud. Ce dernier a été tué avec sa cousine par les forces de l'ordre lors de l'assaut lancé dans l'appartement de Saint-Denis le 18 novembre. 

Publicité
L'autre identité falsifiée, au nom de Soufiane Kayal, a servi à louer une maison à Auvelais, dans le sud de la Belgique, perquisitionnée le 26 novembre. "Selon la presse belge, l'habitation aurait pu servir de planque ou de cache pour du matériel", rapporte Le Parisien.

En vidéo sur le même thème - Attentats de Paris : deux nouveaux suspects recherchés 

mots-clés : Salah abdeslam

Recevez toute l'actualité chaque jour GRATUITEMENT !

X
Publicité

Contenus sponsorisés

Publicité