Un homme qui a vu les quatre terroristes du Bataclan deux heures avant l'attaque, rapporte qu'ils se comportaient "comme des morts-vivants".
©AFPAFP

Trois jours après la série d’attentats qui a visé Paris, un homme s’est confié au Figaro. Cet homme, que le journal appelle Christophe, a raconté avoir vu les quatre terroristes qui ont fait feu à l’intérieur du Bataclan, deux heures avant le drame. Vers 19h35, il se trouvait en effet à la terrasse du Cellar, un restaurant situé à "seulement 3 minutes" de la salle de concert, lorsque les quatre terroristes sont arrivés à bord d’une Polo noire immatriculée en Belgique. "Ils se sont garés juste devant moi alors qu’il n’y avait pas beaucoup de place. J’ai trouvé ça bizarre, s’est-il souvenu. Le conducteur avait du mal à tourner le volant comme s’il savait à peine conduire. Je suis allé les voir pour leur dire qu’ils étaient mal garés. Ils n’ont pas ouvert la fenêtre et m’ont regardé méchamment".  Et Christophe d’ajouter : "on aurait cru des morts-vivants, comme s’ils étaient drogués".

A lire aussi –Attentats à Paris : ces héros ordinaires qui ont sauvé des vies

Le conducteur "était de type européen, genre converti à l’islam"Face au comportement des quatre hommes, le témoin a préféré retourner boire son verre, tout en continuant à les observer discrètement. Alors que tous sont restés dans le véhicule, lequel avait le moteur qui tournait et les feux éteints, Christophe a pu voir leurs visages grâce à la lumière de leur téléphone. Pendant qu’ils tapotaient sur leurs appareil, il a ainsi pu noter que le passager "était de type européen, portait une barbichette et un cheich", rapporte Le Figaro qui cite le témoin. "Le conducteur, lui, était également de type européen, genre reconverti à l’islam", écrit encore le journal, citant toujours Christophe.

Ce dernier a par ailleurs indiqué avoir quitté le restaurant vers 21h30 alors que les quatre hommes étaient toujours là, dans leur voiture noire. "Il a appris que des bombes ont explosé au Stade de France. A 21h40, il tente à plusieurs reprises de joindre la police par téléphone "80 fois au minimum"mais sans réponse", écrit Le Figaro qui ajoute : "Quelques minutes plus tard, la nuit cauchemardesque débutait au Bataclan".

En tout, 129 personnes sont décédées et 352 ont été blessées dans la série d’attentats qui a visé Paris vendredi soir. Sur la centaine de personnes tuées, plus de 80 l’ont été dans l’attaque perpétrée au Bataclan.

En vidéo – Attentat au Bataclan : la vidéo des premiers tirs

Vidéo : Attentats de Paris : les images des premiers coups de feu à l'intérieur du Bataclan

Cet article vous a intéressé ?

Découvrez encore plus d'actualités,
en vous abonnant à la matinale de Planet.

Votre adresse mail est collectée par Planet.fr pour vous permettre de recevoir nos actualités. En savoir plus.