Des familles de victimes ont fait savoir qu'elles ne participeraient pas à l'hommage national rendu aux victimes des attentats de Paris vendredi. L'une d'entre elles a même appelé au boycott de l'évènement.

François Hollande fera un discours vendredi matin lors d’une cérémonie qui se déroulera aux Invalides à Paris en hommage aux victimes des attentats du 13 novembre. Si de nombreuses familles de victimes ont d’ores et déjà annoncé leur présence, deux ont refusé de se joindre à cet élan national.

A lire aussi - Attentats à Paris : les enfants des victimes pourront devenir des pupilles de la Nation

Sur son mur Facebook, Emmanuelle Prévost, la sœur de François-Xavier, l’une des victimes du Bataclan, a appelé au boycott de l’hommage national. Pour elle, les politiciens sont "responsables de ce qui nous arrive". En effet, la jeune femme estime que "rien n’a été fait" depuis les attentats de Charlie Hebdo. "Des personnes fichées S circulent librement", a-t-elle déploré avant de critiquer les interventions françaises à l’étranger. Par ailleurs, elle s’est offusquée que "89 mosquées recensées comme étant radicales" n’aient pas été dissolues avant.

Le père d'une des victimes ne participera pas lui-aussi à l'hommage national

Sa publication a été commentée par Marc-Philippe Daubresse, le député-maire Les Républicains de Lambersart (Nord), la ville où vit la famille Prévost. Si celui-ci n’a pas appelé au boycott, il a toutefois regretté l’intervention du gouvernement en Syrie. "Pourquoi on intervient si tard alors qu’on aurait pu le faire après les événements du début de l’année ?", s’est-il également interrogé.

Emmanuelle Prévost n’est pas la seule à boycotter l’hommage national qui sera rendu vendredi. Jean-Pierre de Peretti, le père d’Aurélie, une jeune femme également tuée au Bataclan, a fait savoir qu’il ne viendrait pas. Dans une interview accordée à Var-Matin, il a lui aussi critiqué le prétendu laxisme des politiques depuis les attentats de Charlie Hebdo. Il s’en est également pris à la fragilité de l’espace Schengen qui, selon lui, serait "devenu une passoire qui a permis à ces gens-là de venir perpétrer des actes terribles sur notre territoire".

En vidéo sur le même thème - Fusillade à Paris: le témoignage bouleversant d'Anna 

Cet article vous a intéressé ?

Découvrez encore plus d'actualités,
en vous abonnant à la matinale de Planet.

Votre adresse mail est collectée par Planet.fr pour vous permettre de recevoir nos actualités. En savoir plus.

Vidéo - Retrouvez ci-dessous notre zapping Actu du jour : 

Vidéo : Impressionnante sortie de piste d'un avion de la Patrouille de France