Le couple traversait une mauvaise période

Lors de sa garde à vue, elle a décrit son époux comme "possédé" lors d'une crise qu'il avait eue la veille en pleine nuit. Celui-ci avait fait la chahada, la profession de foi des musulmans. Le matin, après leurs échanges par téléphone, la mère de famille pensait qu'il allait même se suicider.

Les enquêteurs n'ont pas eu d'éléments accusant la femme d'avoir été au courant des projets de son mari. Le procureur antiterroriste pourra toutefois toujours procéder à une nouvelle interpellation et disposera encore de 24 heures de garde à vue pour l'auditionner. 

Par ailleurs, l'avocat de la compagne du terroriste, Me Gustave Charvet a assuré dans les colonnes de l'hebdomadaire Le Point : "Ma cliente est sortie libre de garde à vue, ce qui signifie qu'aucune poursuite ni aucune charge n'ont été retenues contre elle à ce stade de la procédure".
Cet article vous a intéressé ?

Découvrez encore plus d'actualités,
en vous abonnant à la matinale de Planet.

Votre adresse mail est collectée par Planet.fr pour vous permettre de recevoir nos actualités. En savoir plus.