Un astéroïde va frôler la planète dans la nuit de mardi à mercredi. Il mesure entre 60 et 130 mètres, soit une taille comparable à celle de l'Arc de Triomphe. S'il entrait en collision avec la Terre, il ferait d'énormes dégâts.
IllustrationIstock

Un astéroïde de la taille de l'Arc de Triomphe va passer très près de la Terre

Il s’appelle "2010 WC9" et il va frôler la terre ce mardi 15 mai 2018. Cet astéroïde mesure entre 60 et 130 mètres, soit à peu près la taille de l’Arc de Triomphe, va passer à 200 000 km de la Terre aujourd’hui comme l’indique Le Figaro. C’est moins de la moitié de la distance qui sépare notre planète et la Lune. C'est à dire bien peu de chose à l’échelle de l’univers.

A lire aussi : Un astéroïde frôle la Terre ce mercredi !

L’astéroïde a été découvert il y a moment déjà, puisque la première fois qu’il en est fait mention remonte au 30 novembre 2010. Toutefois la Catalina Sky Survey, l’organisme qui l’avait repéré, avait perdu sa trace au bout de dix jours : en s’éloignant, il était devenu trop peu lumineux pour être observé. La Catalina Sky Survey n’avait pas non plus eu l’occasion de calculer précisément son orbite. Elle n’a donc pas su anticiper son retour vers la planète bleue.

Ce n’est que le 8 mai dernier que différents observateurs ont pu le retrouver… Ce qui s’avère très inquiétant. Et pour cause ! Il devrait frôler la Terre dans la nuit du 15 au 16 mai, vers minuit environ (0h05). Ce qui ne laisse pas assez de temps pour anticiper ou prévenir la menace si 2010 WC9 devait s’écraser sur Terre.

Astéroïdes : des passages réguliers près de notre planète ?

Ce n’est pas la première fois que 2010 WC9 passe près de la terre. Selon les logiciels de calcul du Jet Propulsion Laboratory, comme le rapporte le site Earthsky.org, il aurait déjà frôlé la planète il y a environ 300 ans.

Par ailleurs, de nombreux objets célestes passent près de la planète tous les ans. En 2016 on en comptait 60, pour 56 en 2017. Jusqu’à présent, cela a été 33 fois le cas en 2018. Cependant, comme l'indiquait l'Obs, le passage de 2010 WC9 survient un mois jour pour jour après celui d’un autre astéroïde comparable tant en terme de taille que d’orbite : 2018 GE3. Si tous deux ne constituent pas d’énormes astéroïdes, ils restent plus massifs que la météorite de Tcheliabinsk, qui était entrée dans l’atmosphère au dessus de la Russie en 2013. La seule désintégration du corps céleste, qui mesurait environ 20 mètres, avait suffit à souffler des milliers de fenêtres dans le pays et à blesser plus de 1500 personnes. Si un astéroïde de taille comparable à 2010 WC9 ou à 2018 GE3 entrait en contact avec la terre, les dégâts seraient considérables.

Faites une action inoubliable : en savoir plus sur le leg Unicef

Cet article vous a intéressé ?

Découvrez encore plus d'actualités,
en vous abonnant à la newsletter de Planet.

Votre adresse mail est collectée par Planet.fr pour vous permettre de recevoir nos actualités. En savoir plus.

Vidéo : Bug à la pompe essence : le carburant est gratuit !