Si vous recevez un appel d'un individu se présentant comme assureur, soyez prudent. En effet, certains démarcheurs peu scrupuleux sont prêts à tout pour vous faire signer un contrat... même à votre insu !
Assurances santé : attention aux contrats signés de force !IllustrationIstock

Prudence face aux démarcheurs des assaurances santé. 60 millions de consommateurs révèle que certains contrats proposés par téléphone sont frauduleux car signés à l'insu des consommateurs par des démarcheurs peu scrupuleux. De nombreuses personnes auraient été victimes d'une telle escroquerie.

Il en est ainsi de William. Au volant de sa voiture, sa vigilance est quelque peu relâchée lorsque un mystérieux appel lui propose une garantie en cas d'hospitalisation. "Avec le kit mains libres, j’entendais très mal, raconte-t-il". Pour mettre un terme à la conversation, il envoie ce qu'il pense être un code promotionnel par SMS ne sachant pas qu'il vient en fait de signer un contrat et tomber dans le piège d'une arnaque.

De même pour Michel, qui a été victime d'un escroc se présentant comme "agent de la Sécurité sociale" et lui demandant par téléphone un "code de sécurité" envoyé par SMS afin de pouvoir accéder à son dossier. Le lendemain, Michel découvre qu'il a soucrit sans le savoir à un contrat lui prélevant 18 euros par mois. 60 millions de consommateurs aurait recensé de nombreux cas similaires.

Arnaques aux contrat d'assurance : quelques conseils pour ne pas tomber dans le panneau

Mais comment se prémunir contre de telles escroqueries ? Tout d'abord, restez vigilant et ne communiquez jamais d'informations personnelles à un interlocuteur inconnu. Lorsque un individu douteux vous appelle, demandez lui de s'identifier.

Si la personne se fait insistante en réclamant vos données, n'hésitez pas à lui trouver une excuse (je vais réfléchir, je vous rappelle), quitte à ne jamais le recontacter par la suite. Prévenez alors les forces de l'ordre compétentes, en l'occurence la brigade de répression des fraudes.

Si vous souscrivez par erreur à un contrat indésirable, la loi vous donne jusqu'à deux semaines (quatorze jours) pour vous rétracter. 

GRATUIT, simple et rapide : Trouvez le bien immobilier pour investir ou habiter

Vidéo : « Colis à récupérer » : la douane française alerte sur cette nouvelle arnaque par SMS

Cet article vous a intéressé ?

Découvrez encore plus d'actualités,
en vous abonnant à la newsletter de Planet.

Votre adresse mail est collectée par Planet.fr pour vous permettre de recevoir nos actualités. En savoir plus.