Si vous comptez louer une villa cette été, prudence. Vous pourriez bien être victime d'une arnaque et perdre des milliers d'euros.
IllustrationIstock

Les arnaques aux fausses maisons de vacances prolifèrent sur internet. Selon Le Figaro, l'UFC Que choisir aurait recensé près de 30 victimes d'offres frauduleuses sur la plateforme de location en ligne Abritel.Un couple de vacanciers et leurs enfants ont récemment été victime d'un tel cadeau empoisonné.

Intéressés par la location d'une villa à Hossegor, ils décident de consulter Abritel. Ils sont séduits par une offre exceptionnelle et contactent le vendeur, qui leur réclame un versement de 6000 euros. Les vacanciers s'exécutent et reçoivent même un mail de confirmation de la part de HomeAway, société anglaise détentrice d'Abritel.

Les locataires se rendent alors dans leur villa ensoleillée. Ils sont cependant accueillis par l'agent d'entretien qui leur explique que la maison est bien à louer, mais pas sur Abritel. Les vacanciers ont été victimes d'une escroquerie pure et simple. Ils ne sont d'ailleurs pas les seuls. 4 autres personnes ont été victimes d'une arnaque sur la même maison, révèlent les gendarmes locaux. Ce que confirme le parquet de Dax.

Arnaque à la maison de vacances : une pratique monnaie courante

L'identité du vendeur, ainsi que le mail de confirmation de HomeAway, n'étaient que des supercheries destinées à amadouer les victimes. Les locataires malheureux n'ont donc eu d'autre choix que de rebrousser chemin, non sans avoir préalablement porté plainte.

Selon l'association UFC Que choisir, 28 victimes d'arnaques immobilières sur Abritel envisageraient une action en justice collective. Ils auraient subi un préjudice total de 114 000 euros, soit une moyenne de plus de 4000 euros par personne. Aucun d'entre eux n'aurait été remboursé.

"HomeAway n'est aucunement partie au contrat de location. Nous n'approuvons, ne soutenons ni ne garantissons d'aucune manière l'authenticité, l'exactitude ou la fiabilité des informations contenues dans les annonces du site", précisent toutefois les conditions générales d'Abritel. Le succès d'une action en justice apparaît donc peu probable.

Pour éviter toute mauvaise surprise le jour de votre arrivée en vacances, l'association Que choisir vous conseille de copier coller les annonces immobilières sur internet. Si l'annonce "ressort dans plusieurs sites, pour différentes demeures, ce contenu est probablement frauduleux", affirme la plateforme. "Vous pouvez utiliser le même procédé pour les photos", conseille encore l'association de consommateurs.

Pensez également à vérifier les nom et adresse de l'annonceur. Enfin, passez par des services de paiement sécurisés et méfiez-vous des villas de rêve à prix cassé. Mais le plus important : pensez à partir en vacances l'esprit serein.

Vous aussi vous avez un peu de temps devant vous ? Profitez de 30 jours d'essai gratuit à Prime Video pour voir et revoir tous les films et séries préférés.

Vidéo : Arnaque de vacances : attention aux escroqueries à la location !

Cet article vous a intéressé ?

Découvrez encore plus d'actualités,
en vous abonnant à la newsletter de Planet.

Votre adresse mail est collectée par Planet.fr pour vous permettre de recevoir nos actualités. En savoir plus.