(illustration)Istock
Méfiez-vous, les arnaques sont plus présentes que jamais pour les fêtes de fin d'année et elles n'ont pas lieu que sur internet. Les affaires un peu trop alléchantes ne sont pas toujours si bonnes !
Sommaire

Arnaque sur la provenance des produits alimentaires

Dans les magasins de la grande distribution, il est souvent possible de faire une affaire sur les produits qui composeront le repas de Noël. Mais attention à toujours regarder la provenance et la composition de ceux-ci, les arnaques ne sont jamais bien loin. Par exemple, le mot homard inscrit en gros sur une boite de bâtonnet de surimi de la marque Coraya laisserait croire aux consommateurs que ce produit est à base de homard mais, selon le catalogue spécial fête arnaque sur l'étique de FoodWatch, ces bâtonnets de surimi n'ont rien à voir avec le homard.

La bûche de Noël trompe aussi, notamment celle de Picard au café et aux noisettes, elle contient seulement 2,2% de noisettes. Pensez à regarder toutes les étiquettes, même les produits tels que l e vin. La bouteille de Cabernet Sauvignon Merlot Cambras de 2016 provient, en fait, d'Espagne, l'étiquette arrière indique son origine. Pourtant, elle est placée dans le rayon vin français.

Les industriels jouent avec les mots et les expressions afin d'amadouer les clients, prêts à acheter des produits de meilleure qualité en particulier au moment des fêtes.

En savoir sur Planet.fr :Arnaques aux étiquettes pour les fêtes : y a-t-il du homard dans le homard ?

Arnaque sur des sites commerçants

Cette année vous commandez vos cadeaux sur Internet ? Il va falloir prendre quelques précautions. Tout d'abord, vérifiez que le site possède une adresse postale, électronique ainsi qu'un numéro de téléphone, généralement il existe une rubrique contact.

Le Parisien rapporte que les fautes d'orthographes doivent aussi éveiller des soupçons. N'hésitez pas non plus à aller chercher des avis sur des forums de défense de consommateurs. Il est possible de regarder les faux sites enregistrés sur signal-arnaques.com ou d'en signaler un douteux.

Au moment de payer, un cadenas devrait apparaître dans la barre d'adresse, il désigne le site comme étant sécurisé.

Selon une étude d'Axa-Protection réalisée par Ipsos, les principaux problèmes rencontrés concernant les achats de Noël effectués sur internet sont : 23% des produits commandés n'ont pas été livrés dans les délais prévus, 8% des articles commandés ont été endommagés et 7% des articles commandés ne correspondent pas à la commande.

Le Parisien conseille donc de vérifier le colis avant la signature du bon de réception, dans ce cas il est possible de se faire rembourser. Si votre commande a été passée sur un site professionnel, vous avez droit à un délai de rétraction de 14 jours et de renvoyer vos achats sans justification.

Arnaque aux faux sites de réservation

Il existe de faux sites proposant des locations à la montagne, mieux vaut donc s'assurer de la fiabilité de la plateforme avant de s'engager. La mauvaise surprise peut arriver une fois sur place, alors que vous pensez être à l'adresse renseignée...

Si le propriétaire exige que vous avanciez les frais en liquide, refusez. Il tentera peut-être de vous convaincre avec de simples arguments mais ne cédez pas et cherchez plutôt une autre location.

Par exemple, le site Ski-zen, fermé au début du mois, proposait des prix très attractifs avec notamment 10% de réduction pour "toute réservation en lignee". Il s'est avéré qu'il s'agissait d'une arnaque : Ski-Zen reprenait des annonces sans l'autorisation des propriétaires alors qu'elles étaient déjà publiées sur des sites comme Airbnb ou Arbitel.

Pourtant ce site était déclaré comme une entreprise avec des locaux situés au Luxembourg depuis 2003 et bénéficiait par ailleurs de bons commentaires sur internet.

En savoir plus sur Planet.fr : Vous voulez partir au ski ? Attention aux arnaques sur les faux sites de réservation ?

Attention aux sapins et aux décorations

Lors de l'achat du sapin veillez à ce que le pied soit humide, plus il est sec, plus il peut prendre feu. Freddy Ringaux, chef du service prévention du Service départemental d'incendie et de secours (Sdis) du département de l'Eure donne quelques conseils au site Actu :  il faut notamment mettre le sapin "loin des sources de chaleur : poêle, radiateur, cheminée..."

Quant aux sapins synthétiques, eux aussi peuvent pendre feu. "Vérifiez qu'il est ignifugé" (produit ne rendant plus inflammable les matériaux combustibles), recommande Freddy Ringaux.

Les décorations de Noël sont vendues à moindre prix mais leur qualité laisse parfois à désirer. Avant d'acheter des guirlandes, vérifiez que les guirlandes portent la norme Française, car elles aussi pourraient faire "flamber" votre sapin.

Arnaque des calendriers au porte-à-porte

Au mois de décembre, des représentants cherchent à vendre leur calendrier de l'année suivante mais il existe de fausses associations faisant du porte-à-porte alors qu'elles n'en ont pas le droit. C'est la mairie qui délivre l'autorisation ou non de vendre des calendriers chez les particuliers. Selon les différentes communes, les éboueurs et les égoutiers n'ont pas toujours cette autorisation. Le prix des calendriers n'est pas fixe, c'est donc aux particuliers de choisir le montant à donner.

Officiellement, ce sont les employés de La Poste ainsi que les pompiers qui peuvent engager ce genre de démarches. L'argent récolté des postiers revient à eux-même mais ils doivent effectuer le porte-à-porte en dehors de leurs horaires de travail. Si vous avez un doute sur leur identité, vous pouvez demander leur carte attestant qu'ils sont employés à La Poste.

Concernant les pompiers, l'argent récolté est pour une association. Ils doivent être en tenue officielle et remettre une attestation de votre don. A partir de 10 euros, l'argent est déductible de vos impôts.

En savoir plus sur Planet.fr :Qui a le droit de vendre des calendriers au porte-à-porte ?