Les cybercriminels frappent toujours, et redoublent d'effort. Faites attention à cette nouvelle menace sur le web dont vous pouvez facilement être la victime.
IllustrationIstock

Cyber-arnaque : une escroquerie presque impossible à détecter

Prudence sur internet ! Une nouvelle escroquerie, cette fois quasi-indétectable circule sur la toile. Il s’agit de l’arnaque au formjacking, traduite en français par "vol de formulaire". C’est l’organisme de sécurité informatique Symantec qui, dans son rapport annuel publié en février dernier, a signalé les dangers de cette pratique.

Un mode opératoire quasiment invisible selon Que choisir : les pirates s’infiltrent dans les codes utilisés pour le e-commerce et s’emparent des informations personnelles des consommateurs. C’est au moment du paiement en ligne que tout se joue, les informations importantes (nom, adresse et coordonnées bancaires) sont directement aspirées par le maliciel (programme malveillant) qui en profite pour enregistrer les touches frappées.

Publicité

Comme il est d’usage dans ce domaine de la cybercriminalité, les malfrats revendent à des tiers les informations personnelles qu’ils ont récoltés. Pour s’en protéger, un système antivirus ne suffira pas. Envisagez les systèmes de paiement sécurisé tels que le 3D Secure, qui permet une validation par SMS pour tout achat effectué internet.

Publicité

Arnaque indétectable en ligne : de nombreuses victimes

Pas de chance, ce n’est qu’une fois un débit frauduleux remarqué sur votre relevé bancaire, que vous vous rendrez compte de l’arnaque. Et cette dernière semble plutôt fonctionner pour les escrocs puisqu’en 2018, 4 800 sites étaient touchés, chaque mois, par le formjacking. Parmi les victimes, la compagnie aérienne British Airways en 2018, qui aurait permis aux pirates d’empocher plus de 17 millions de dollars selon Sud Ouest. Une somme importante, que la compagnie remboursera, dit-elle, à ses 244 000 clients touchés.

C’est aux Etats-Unis que cette cyber-attaque frappe le plus avec un chiffre de 33,3% d’attaques bloquées. Les seconds au classement sont les voisins Belges avec 23.6% d’attaques bloquées puis 7.5% en Australie. Avec 1% de blocage en France, le pays prend la 14ème position au classement mondial.

Publicité