Une collégienne a déposé plainte après avoir été poursuivie par un individu armé déguisé en clown.
Illustration / Getty

C’est un phénomène qui a été observé récemment aux États-Unis. Mais cette fois-ci, c’est à Douai (Nord) que ça se passe relève ce jeudi 16 octobreMetronews. La police recherche activement des individus déguisés en clowns qui sévissent aux abords des établissements scolaires en multipliant les patrouilles. Et pour cause, deux collégiennes ont déjà porté plainte indique le quotidien.

"Mardi, les patrouilles de police ont été renforcées aux abords des établissements avec des policiers en civil et une dizaine d'interventions n'ont rien donné. Ce mercredi matin, nous avons reçu une douzaine de signalements, mais tous étaient faux" a expliqué à nos confrères le commissaire Thierry Courtecuisse.

La première adolescente à s’être déplacée au commissariat a indiqué avoir été poursuivie par un clown muni d’une arme blanche alors que la seconde a déclaré l’avoir aperçu devant son collège, stationné dans une fourgonnette.

Une mode ?

Serait-ce une mode assortie d’une mauvaise blague ? Comme l’explique Metronews, la figure du clown méchant est particulièrement en vogue sur les réseaux sociaux surtout depuis qu’une affaire similaire a éclaté en Californie. En France, un adolescent a également été arrêté à Périgueux pour avoir poursuivi des passants grimé en clown et muni d’une arme factice.

Le jeune homme expliquait alors avoir voulu reproduire des vidéos qu’il avait consultées sur Internet. Pour l’heure, une véritable psychose s’est installée chez les adolescents de Douai. Le commissaire de police de la ville a d’ailleurs tenu à rappeler que les fausses déclarations feront l’objet de poursuites.

Vous aussi vous avez un peu de temps devant vous ? Profitez de 30 jours d'essai gratuit à Prime Video pour voir et revoir tous les films et séries préférés.

Cet article vous a intéressé ?

Découvrez encore plus d'actualités,
en vous abonnant à la newsletter de Planet.

Votre adresse mail est collectée par Planet.fr pour vous permettre de recevoir nos actualités. En savoir plus.