C'est au tour d'Orange de vouloir couper le signal de BFMTV. En cas de désaccord entres les deux groupes sur la rémunération, l'opérateur pourrait arrêter la diffusion des canaux du groupe Altice.
Après Free, Orange pourrait arrêter de diffuser la chaîne BFMTV IllustrationIstock

"Nous avons une position alignée sur celle de Free". Des propos qui en disent long sur les intentions du PDG de l'opérateur Orange Stéphane Richard. Il a déclaré jeudi 29 août 2019, sur France 2, qu'il était "envisageable" d'arrêter la diffusion des chaînes du groupe Altice, BFMTV, RMC Découverte et RMC Story, en cas d'absence d'accord sur la rémunération.

Comme son homologue Free, le PDG de la société Orange estime "qu'il y a un équilibre entre les éditeurs de chaînes et les opérateurs." Il explique au Figaro qu'en diffusant gratuitement les chaînes, les opérateurs leur assurent une audience et cela, sans demander de rémunération. Stéphane Richard ajoute durant l'émission Les 4 vérités qu'il n'aimerait pas en arriver là.

"Je ne veux pas préjuger des négociations à venir que nous aurons avec Altice mais pour l'heure, il n'y en a pas", comme le relaie le magazine MacGénération.

Pas de services associés, pas d'accord entre les deux groupes

Le contrat d'émission qui lie les deux groupes devait arriver à son terme en septembre mais elle a finalement été repoussée, note le quotidien. Par ailleurs, le PDG d'Orange a conclu un accord de diffusion avec M6 et TFI, celui-ci concerne "les services associés". 

Comme Altice a tenté de le faire avec Free, la société veut vendre les services associés (télé de rattrapage, avant-première) mais aussi le flux linéaire (le signal des chaînes). Hors, Stéphane Richard n'est pas d'accord car il estime qu'il n'y a pas de services associés : "La question n'est pas celle du montant du chèque, nous payerons s'il y a un service supplémentaire apporté au consommateur, pas dans le cas contraire". 

Rappelons que BFMTV a déjà perdu 6,5 millions d'abonnés après l'arrêt de la diffusion de la chaîne sur Freebox. Si elle perd les téléspectateurs d'Orange, ce sera 11,5 millions d'abonnés en moins. Un coup très dur à encaisser pour les chaînes d'Altice qui repose sur la réclame. Un sytème qu'Alain Weill, patron d'Altice France, ne veut pas changer. En effet, l'option payante suggérée par Xavier Niel (dirigeant de Free) a été qualifiée par l'homme de "provocation" qui n'a "pas de sens".

Vidéo : Abonnés Orange attention : vous pourriez être victime de sextorsion

Cet article vous a intéressé ?

Découvrez encore plus d'actualités,
en vous abonnant à la newsletter de Planet.

Votre adresse mail est collectée par Planet.fr pour vous permettre de recevoir nos actualités. En savoir plus.