Le fils de Valérie Trierweiler a récemment accordé une interview au magazine Challenges. Il y évoque en particulier sa passion pour la gastronomie mais aussi la politique.

Quelques semaines après avoir accordé une interview à Mouloud Achour, le fils de l’ancienne Première dame s'est récemment confié au magazine Challenges. Alors qu’il vient de passer son CAP de cuisine, le fils de Valérie Trierweiler est revenu sur sa passion pour la gastronomie.

Lire aussi -Louis Sarkozy, François Hollande... : les phrases chocs de Léonard Trierweiler

Après une scolarité chaotique, Léonard Trierweiler a décidé d’intégrer l’école de gastronomie Ferrandi. A l’inverse de ses parents journalistes, il a choisi de s’orienter vers la cuisine. Toutefois, c’est son père, qui aime cuisiner, qui lui a transmis sa passion. Ses parents le soutiennent dans son choix d’orientation et le jeune homme estime que sa mère est "la plus grande admiratrice de sa cuisine".

Lire aussi -Valérie Trierweiler : son fils dément avec humour une rumeur à son sujet

Lors de l'interview, le jeune homme a démenti une rumeur relayée par le magazine Closer qui prétendait qu’il effectuait un stage à l’Elysée. Il était en fait en apprentissage dans un restaurant étoilé situé dans le 8 ème arrondissement de Paris non loin du palais présidentiel. Léonard Trierweiler s’amuse des bruits qui courent et n’hésite pas à y répondre sur les réseaux sociaux. En ce qui concerne son activité sur son profil Twitter, il tient à préciser qu’il rédige lui-même ses publications. Il se fait tout de même relire "pour être sûr qu’il n’y ait pas de fautes d’orthographe. C’est important d’écrire en bon français".

"La politique, c'est comme la cuisine: on manie tous les casseroles!"

Publicité
Lorsque le journaliste lui demande s’il envisagerait une carrière qui mêlerait politique et cuisine, le jeune homme est catégorique. Il lui semble impossible de pouvoir mêler les deux. "Cuisinier est un métier où il faut s’investir totalement", estime-t-il. Mais il considère tout de même que ces deux disciplines ont des points communs : "La politique, c'est comme la cuisine: on manie tous les casseroles!".

Vidéo sur le même thème : Léonard Trierweiler interrogé par Mouloud Achour 

mots-clés : Interview

Recevez toute l'actualité chaque jour GRATUITEMENT !

X
Publicité

Contenus sponsorisés

Publicité