Les Bleus ne rentreront en scène que le 16 juin prochain en Russie, face à l'Australie, mais ils peuvent d'ores et déjà compter sur un soutien de poids : Mia Griezmann, deux ans, qui n'est autre que la fille de "Grizou" !
Antoine Griezmann : sa vidéo mignonne avec sa fille Mia pour encourager les Bleus avant le Mondial GABRIEL BOUYS / AFPAFP

Mia Griezmann, deux ans et déjà fervente supportrice des Bleus

La Coupe du monde 2018 débutera dans quelques jours à peine, le 14 juin prochain en Russie. En match d'ouverture : la Russie affrontera l'Arabie saoudite. Et si les Bleus ne sont attendus que le 16 juin à midi, heure française, sur le terrain, face à l'Australie, Antoine Griezmann a visiblement bien briefé sa fille, Mia. Celui qui profite actuellement des derniers instants en famille, loin des pelouses russes qu'il rejoindra bientôt, a tourné une petite vidéo dans laquelle il apporte tout son soutien à l'équipe de France avec sa fidèle acolyte : Mia Griezmann, deux ans.

Publiée sur Twitter samedi 2 juin, la vidéo montre l'attaquant des Bleus très enjoué en train de courir dans un couloir en criant, drapeau tricolore à la main : "Allez les Bleus ! Allez les Bleus !" Et... surprise : derrière l'attaquant de l'Atlético Madrid, une petite tête blonde surgit. Drapeau français à la main également, Mia Griezmann semble emparée de la même joie que son père. La fille du footballeur et de son épouse, Erika Choperena, a même pour l'occasion revêtu un maillot floqué du nom de son sportif de père. Comme vous pouvez le constater dans les images ci-dessous. 

Antoine Griezmann veut "tout faire pour tout casser à la Coupe du monde"

Interrogé par Téléfoot, sur TF1, ce dimanche 3 juin, Antoine Girezmann a par ailleurs confié avoir "confiance en cette équipe, dans le staff aussi". Son mot d'ordre ? "Il faut garder les pieds sur terre et tout faire pour tout casser à la Coupe du monde", a ainsi estimé notre "Grizou" national. Questionné sur les deux dernières rencontres victorieuses des Bleus face à l'Irlande lundi (2-0) et à l'Italie vendredi (3-1), l'attaquant a constaté que les Français sont "sur le bon chemin". "On a encore beaucoup de choses à travailler, à apprendre, défensivement ou offensivement", a-t-il toutefois tempéré, avant d'analyser : "J'ai essayé de trouver ma place derrière Mbappé et Dembélé contre l'Italie. C'était difficile au début et après on a essayé de se trouver. Il faut que l'on travaille à l'entraînement pour que notre entente soit parfaite pour le début du Mondial."

À voir en vidéo sur le même thème - Notre Europe : l’EFIE, l’autre équipe de France de football... de Bruxelles

Faites une action inoubliable : en savoir plus sur le leg Unicef

Cet article vous a intéressé ?

Découvrez encore plus d'actualités,
en vous abonnant à la newsletter de Planet.

Votre adresse mail est collectée par Planet.fr pour vous permettre de recevoir nos actualités. En savoir plus.

Vidéo : Bug à la pompe essence : le carburant est gratuit !