Les autorités planchent toujours sur le meurtre d'Alexia Daval dont le corps été retrouvé carbonisé, il y a près de deux semaines dans les environs de Gray. La veille de sa disparition, la jeune femme profitait d'une belle soirée en famille. 
AFP

L’enquête sur le meurtre d’Alexia Daval, retrouvée morte et brûlée, dans un bois près de Gray, alors qu’elle était partie faire son jogging, se poursuit. Si ses proches sont dévastés, la veille de sa disparition, ils avaient profité tous ensemble d’une belle soirée, ainsi que le rapporte Le Parisien.

L’employée de banque avait en effet décidé de poser des jours de vacances à la Toussaint, afin de profiter de sa sœur, venue avec son fils de deux ans. "Elle a pris une semaine de congés en cette période de Toussaint : sa grande sœur Stéphanie est venue de la région parisienne pour les vacances, avec son mari et son fils de 2 ans", peut-on notamment lire dans le quotidien.

A lire aussi :Mort d'Alexia Daval : un clan qui fait front ensemble 

Derniers souvenirs

Il s’avère que le neveu d’Alexia Daval fêtait son anniversaire. C’est ainsi que toute la famille s’est retrouvée, le vendredi soir, autour d’une raclette au domicile de Jean-Pierre et Isabelle Fouillot, les parents de la joggeuse. La jeune femme et son mari, Jonathann sont ensuite rentrés chez eux.

Avant d'aller faire son jogging le lendemain matin, Alexia Daval a envoyé un message à sa sœur : "Je m'en vais courir, je passe vous voir en chemin si je peux". Au moment de se mettre en routre, aux alentours de 9h30, la jeune femme ne prend finalement pas son téléphone portable. Ne la voyant pas revenir, son mari donne l’alerte à la gendarmerie vers 12h30.

L’avocat des proches d’Alexia Daval se montre confiant, selon lui l’affaire devrait être réglée avant la fin de l’année. "Il s'agit d'un crime amateur", a-t-il estimé dans Le Parisien.

Cet article vous a intéressé ?

Découvrez encore plus d'actualités,
en vous abonnant à la matinale de Planet.

Votre adresse mail est collectée par Planet.fr pour vous permettre de recevoir nos actualités. En savoir plus.