Le dispositif a été enclenché mercredi soir pour retrouver Vicente. Agé de cinq ans et demi, le garçonnet a été enlevé par son père, un détenu en fuite, à Clermond-Ferrand. 


L'alerte enlèvement a été enclenchée mercredi soir pour retrouver Vicente, cinq ans et demi. Le petit garçon a été enlevé par son père dans un camp de gens du voyage à Clermont-Ferrand. L'enfant est décrit par la police comme mesurant "un mètre environ, cheveux châtains courts, yeux marron". Il porte des "lunettes de vue" et est "vêtu d'un haut de pyjama avec logo CARS et d'un caleçon bleu". 

Son enlèvement a eu lieu dans l'après-midi. "A l'heure du déjeuner, son père Jason Lopez, issu de la communauté des gens du voyage, a fait irruption dans le camp où vivent son ex-compagne et leurs deux enfants", a expliqué à l'Agence France-Presse le procureur de la République à Clermont-Ferrand, Éric Maillaud. "Il s'est alors emparé de son fils aîné au pied de la caravane en menaçant son ex-compagne avec une arme de poing et en la frappant avant de prendre la fuite en voiture", a ajouté le magistrat. 

Publicité
Publicité

A lire aussi -Alerte enlèvement : une polémique éclate à cause du texte

Jason Lopez est un homme "de type méditerranéen, yeux marron, cheveux courts noir et porteur d'une barbe courte", précisent les autorités. Il a pris la fuite au volant d'une BMW ou d'une Mercedes noire immatriculée dans le Puy-de-Dôme (63). Agé de 28 ans et incarcéré pour des "faits de violence" à Riom, le père de famille s'est évadé en décembre 2016 pendant une permission de sortie. Il est présenté comme "un homme violent" par le procureur qui indique également que l'enlèvement est survenu dans un contexte de "conflit parental très violent et qui dure depuis longtemps, concernant la garde des enfants du couple". 

IMPORTANT Si vous localisez l'enfant ou le suspect, n'intervenez pas vous-même. Appelez immédiatement le 197 ou envoyez un courriel à alerte.enlevement@interieur.gouv.fr

Déclenché 20 fois en France depuis sa mise en place en 2006, le dispositif d'alerte enlèvement s'est toujours soldé par un succès.