(Illustration)Istock
Lors des périodes de forte chaleur et d'humidité, des milliers d'iules (mille-pattes) sortent de terre. Une région de France est en alerte.

Alerte à l'invasion de mille-pattes à Leffrinckoucke : le ras-le-bol des habitants

Des squatteurs certes inoffensifs mais casse-pieds. A chaque épisode de chaleur et de forte humidité, les iules, ces mille-pattes entre le marron et le gris, et pouvant mesurer jusqu’à 5 cm de long, ont le même rituel. Avides de fraîcheur, ces diplopodes, qui se nourrissent de feuilles et de bois morts, envahissent les dunes de Leffrinckoucke, non loin de Dunkerque (Nord) par milliers. Pour les habitants qui sont littéralement envahis, la coupe est pleine.

Ainsi, Laurent Mazouni, conseiller municipal de Leffrinckoucke raconte à France 2 : "c'est inoffensif, c'est gênant, ça craque sous le pied. Quand vous les écrasez, ça fait une petite tâche orange. On ne peut rien faire".

A lire aussi : PHOTOS Quand un éclair frappe la tour Eiffel : les incroyables images des orages

Plusieurs habitants de la commune ont raconté au Parisien l'horreur du quotidien, les petites bêtes se logant jusque sous les draps. "Ma maison est envahie d’iules et personne ne fait rien ! On en retrouve dans nos lits !" déplore une habitante. Un autre raconte : "au camping, il y en avait partout, sur les routes et sur le sentier qui conduit à la plage. On ne pouvait que marcher dessus, il y en avait trop !".

Alerte à l’invasion de mille-pattes : la solution de la mairie

La mairie de Leffrinckoucke conseille aux 4 000 habitants de la commune de s’armer de patience. Au mieux, d’une balayette, ou d’une pince à épiler, comme Evelyne Decoster, qui peut passer des journées entières à les ramasser : "vous prenez le petit-déjeuner, vous avez des bestioles à côté de vous... Vous pendez le linge, vous avez des bestioles... C'est plus une vie, ça devient de pire en pire ! L'été, on ne demanderait qu'une chose, c'est partir…"

Fort heureusement, ce phénomène a tendance à s'atténuer en période estivale. 

En vidéo -  Et si le venin des araignées pouvait nous soigner ?