Agression sexuelle, viol, aveu de meurtre… Des confidences effrayantes ont été recueillies par le voisin de cellule de Nordahl Lelandais, à la prison de Saint-Quentin-Fallavier (Isère).
Affaires Lelandais : ces révélations glaçantes donné par un codétenuAFP

Des aveux épouvantables. Deux ans après l’enlèvement et le meurtre de la petite Maëlys lors d’une fête de mariage à Pont-de-Beauvoisin, de nouveaux éléments viennent d’être publiés. Selon les informations du Parisien,Nordahl Lelandais se serait confié avec force détails à un codétenu à la prison de Saint-Quentin-Fallavier, en Isère.

Ce dernier, trentenaire condamné pour des délits de droit commun, déclare en effet à l’administration pénitentiaire avoir obtenu des confessions glaçantes de l’ancien militaire de 36 ans.

Viol, violence et meurtre

"Je ne pouvais pas garder ça pour moi, justifie-t-il. C'était important ce qu'il m'a dit." Tels ont été les mots prononcés par ce voisin de cellule lors de sa convocation par les juges d'instruction de Grenoble, fin 2018. Cet homme, libérable en avril 2019, raconte ainsi ce qu’il aurait appris, au cours de promenades et de plusieurs conversations. Nordahl Lelandaus lui aurait décrit précisément la manière dont il a violé Maëlys avant de la frapper à mort. Le Savoyard aurait aussi avoué avoir tué le caporal Arthur Noyer. Cause annoncée ? Refus de faveur sexuelle.

Ce témoignage, bien qu’indirect, pourrait être déterminant. Les magistrats instructeurs en tiendront sans aucun doute compte dans le débat juridique, qui doit probablement se clôturer à l’automne.

Un renvoi aux assises pour meurtre d’une mineure de moins de 15 ans précédé d’un viol expose en effet l’ex-militaire à la perpétuité "réelle". Elle serait assortie d’une période de sûreté illimitée.

Protégez vos proches avec des solutions de Téléassistance !

Vidéo : Nordahl Lelandais mis en examen dans 4 affaires

Cet article vous a intéressé ?

Découvrez encore plus d'actualités,
en vous abonnant à la newsletter de Planet.

Votre adresse mail est collectée par Planet.fr pour vous permettre de recevoir nos actualités. En savoir plus.