Après la mise en examen de ses parents et l’assassinat de quatre membres de sa famille, l’avenir du petit garçon s’annonce incertain. La nuit du drame, il était dans la "ferme de l’horreur" avec eux.

Il est une victime collatérale de l’affaire Traodec. Le fils d’Hubert Caouissin et de sa compagne, Lydie Troadec, s’est retrouvé malgré lui pris au milieu de ce sordide drame familial. Son père a été mis en examen pour le quadruple meurtre de son oncle, sa tante et ses cousins ainsi que pour "atteinte à l’intégrité d’un cadavre". Pour l’avoir aidé à transporter et faire disparaître les corps, sa mère a, elle, été inculpée pour "modification de l’état des lieux d’un crime pour faire obstacle à la vérité" et "recel de cadavres". Elle risque jusqu’à trois ans de prison ferme. Le petit garçon âgé de 8 ans se retrouve donc seul.

L'enfant "peut être considéré comme étant en danger"

D'après LCI.fr, l'enfant, dont le prénom n'a jamais été diffusé, aurait été placé en foyer par l'aide sociale. Selon Le Parisien, sa grand-mère maternelle, Renée Troadec, mère de Lydie et Pascal, aurait eu sa garde provisoirement après l'arrestation des parents. Selon un spécialiste du droit, cité par Le Telegramme, une prise en charge par les services de protection de l'enfance vise avant tout à protéger l'enfant. "Il peut être considéré comme étant en danger, compte tenu du drame dans lequel ses parents sont mêlés. Cela peut être un danger physique mais aussi psychologique et il s'agit désormais de le protéger au mieux", a-t-il expliqué au quotidien régional. Sa grand-mère chercherait à obtenir sa garde à nouveau.

A lire aussi - "On va te dire que ton père est un monstre" : le témoignage glaçant de Hubert Caouissin

Publicité
Il sera difficile pour lui de reprendre une vie normale

Le petit garçon a été un témoin indirect de cette horrible affaire, par sa présence dans la "ferme de l'horreur". Le 17 février, Hubert Caouissin vient d’assassiner Pascal Troadec, sa femme Brigitte et leurs deux enfants, Sébastien et Charlotte, et se rend dans la ferme familial de Pont-de-Buis, dans le Finistère, où l’enfant se trouve avec sa mère. A peine arrivé, l'homme s’adresse à son fils. "Tu verras, on va te dire que ton père est un monstre. Mais je vais t'expliquer et te dire la vérité", lui aurait-il dit.

Le soir du 17 février, Hubert et Lydie laissent leur fils seul dans la ferme pour se rendre à Orvault et nettoyer la scène de crime, avant de revenir plus tard. C’est dans ce lieu, où leur fils les attendait, qu’Hubert Caouissin a ensuite démembré et brûlé les corps des quatre victimes, comme il l'a révélé aux enquêteurs. Après avoir été au cœur d’un tel drame, il sera difficile pour le jeune garçon de reprendre une vie normale.

En vidéo sur le même thème - Affaire Troadec : des fragments de corps retrouvés


Recevez toute l'actualité chaque jour GRATUITEMENT !

X
Publicité

Contenus sponsorisés

Publicité