INTERVIEW. En 1991, Simone Weber est condamnée pour le meurtre de Bernard Hettier, disparu six ans plus tôt. Indices accablants, preuves manquantes... 35 ans après le drame, sa fille Patricia Hettier se souvient du moment où sa vie "s'est arrêtée".
La diabolique de Nancy

Aux yeux de la justice, Simone Weber a tué Bernard Hettier. À ses yeux, elle est innocente de ce dont on l’accuse et ce pour quoi elle a été condamnée. Surnommée "la diabolique de Nancy", cette femme de 91 ans vit désormais à Cannes (Alpes-Maritimes), après être restée 14 ans derrière les barreaux. Elle a été condamnée en 1991 à 20 ans de réclusion criminelle pour le meurtre de Bernard Hettier, disparu en 1985. Il aura fallu six ans, et une longue instruction, avant que la sexagénaire ne soit jugée. Tous les indices, toutes les zones d’ombre convergeaient pourtant vers elle dès le début.

35 ans ont passé, mais Patricia Hettier n’a rien oublié et n’a rien pardonné. Si elle accepte toujours de parler de cette affaire et du jour où sa vie "s’est arrêtée", c’est pour la mémoire de son père, afin qu’on se souvienne de lui avant tout. Pour Planet, elle se replonge dans le milieu des années 1980 et nous parle de ce père qu’elle voyait très régulièrement, même après la séparation de ses parents alors qu’elle n’était qu’une petite fille. Vivant chez sa grand-mère, elle retrouvait deux à trois fois par semaine cet homme "aimant, courageux, travailleur et qui aidait tout le temps les gens".

Meurtre de Bernard Hettier : "Il y a eu cette sorcière entre nous deux"

L’adolescence prenant le pas sur l’enfance, Patricia Hattier a continué de voir régulièrement son père et de lui téléphoner "tout le temps". Et puis, un jour, "il y a eu cette sorcière entre nous deux". Cette "sorcière" comme elle l’appelle, c'est Simone Weber, une femme des environs et qui a à peu près l’âge de son père. "Il l’a connue très tôt, se souvient Patricia Hettier auprès de Planet, car elle était la meilleure amie de ma nourrice à l’époque. Elle avait vu papa chez cette dame-là et pour elle c’était l’homme de sa vie, mais il n’en avait rien à faire". Après s’être perdus de vue pendant des années, Bernard Hettier et Simone Weber se retrouvent par hasard dans un magasin. Elle lui demande de l’aide pour des petits travaux, il lui rend service et à ce moment-là, selon sa fille, "elle s’est immiscée dans sa vie".

Une relation débute alors entre les deux quinquagénaires, mais Patricia Hettier tient à préciser que Simone Weber "n’a jamais été sa maîtresse, ils n’ont jamais été un couple, ils n’ont jamais vécu ensemble non plus". Selon elle, son père "ne supportait pas qu’elle le traque, qu’elle le suive" alors "qu’elle l’attendait à la sortie de son travail, notait le temps qu’il mettait pour rentrer chez lui, à quelle heure il quittait sa maison". La fille de Bernard Hettier sent bien que quelque chose cloche à ce moment-là et conseille à son père de porter plainte, ce à quoi il répond : "Que veux-tu qu’elle me fasse ?". Les mois défilent et le quinquagénaire vit ce que sa fille appelle "un calvaire", jusqu’à la fin du printemps 1985, où il disparaît subitement…

Cet article vous a intéressé ?

Découvrez encore plus d'actualités,
en vous abonnant à la newsletter de Planet.

Votre adresse mail est collectée par Planet.fr pour vous permettre de recevoir nos actualités. En savoir plus.