La reconstitution du meurtre de Maëlys dans la nuit de lundi à mardi, a permis de mettre en lumière de nouveaux éléments. Outre la révélation d'un nouveau lieu clef, Nordahl Lelandais a fait de nouveaux aveux.
AFP

Affaire Maëlys : la reconstitution dévoile de nouveaux éléments

Un nouveau lieu et des nouvelles déclarations qui suscitent question. Pas moins de 200 gendarmes étaient déployés dans la nuit de lundi à mardi dans les environs de Pont-de-Beauvoisin en Isère pour encadrer la reconstitution de la nuit du 26 au 27 août 2017. Objectif : comprendre au mieux comment Maëlys de Araujo a disparu et comment elle a été tuée, mais surtout, confronter le principal suspect Nordahl Lelandais, aux preuves matérielles. Les investigations ont pris un tournant inattendu...

Après les aveux du trentenaire à l’hiver dernier, les enquêteurs avaient identifié trois lieux importants : la salle des fêtes de Pont-de-Beauvoisin où Maëlys de Araujo est montée dans la voiture du suspect, la massif de la Chartreuse où son corps a été retrouvé, mais aussi un cabanon en contrebas du domicile de Nordahl Lelandais où soi-disant la dépouille avait été entreposée un temps. Hors, plutôt que ce dernier lieu, le cortège s’est arrêté dans une mystérieuse zone commerciale à la sortie de Pont-de-Beauvoisin. Elle n’avait encore jamais été évoquée publiquement alors que selon le Dauphiné Libéré qui cite une source bien informée : il s’agit d’un lieu clef, dont l'emplacement a été donné par Nordahl Lelandais. 

Le trentenaire a par ailleurs fait des déclarations inédites qui donnent un tout nouveau tour à l'affaire. 

Cet article vous a intéressé ?

Découvrez encore plus d'actualités,
en vous abonnant à la matinale de Planet.

Votre adresse mail est collectée par Planet.fr pour vous permettre de recevoir nos actualités. En savoir plus.