La mère de Maëlys est très en colère. Dans la nuit du 24 au 25 décembre, le sapin de Noël installé à Pont-de-Beauvoisin par les proches de la petite pour lui rendre hommage a été incendié.

Cela fait quatre mois que Maëlys a disparu. Pour supporter l’épreuve qu’a été Noël, les proches de la fillette avaient notamment installé un sapin devant la salle des fêtes de Pont-de-Beauvoisin, où elle a été vue pour la dernière fois.

La mère de Maëlys, Jennifer de Araujo, a cependant été scandalisée de découvrir que dans la nuit du 24 au 25 décembre, l’arbre avait été incendié. Avec lui, des nounours et des fleurs en l’hommage de la fillette ont pris feu également. Sur Facebook, elle a laissé éclater sa colère. "Voilà une fois de plus la bêtise humaine, bande de psychopathes. Brûler le sapin de Maëlys le jour de la Noël. Vous allez crever en enfer", a-t-elle écrit avec des émoticônes fâchés et une photo du lieu saccagé.

 

Un Noël très douloureux

Soupçonnant elles aussi un incendie criminel, les autorités ont ouvert une enquête, précise France 3 Auvergne-Rhône-Alpes. "Ces dégradations sont lamentables, la famille est choquée et a symboliquement porté plainte lundi", a expliqué la gendarmerie de la commune à l’AFP. Le sapin a été immédiatement remplacé.

La veille de Noël, Jennifer de Araujo avait posté un émouvant message à destination de sa fille : "17 semaines ma princesse tu nous manques. Pourquoi toi ma fille si innocente qui adorait Noël faire le sapin, ouvrir tes cadeaux en te levant le plus tôt possible (…) c'est dur sans toi Maelys. Mon coeur saigne (…) Je n'ai pas su te protéger de ce prédateur et je m'en voudrais toute ma vie. Ton combat Maelys c'est notre combat. Je t'aime de tout mon coeur."

Publicité
La famille de Maëlys attend toujours des réponses sur ce qui est arrivé à la petite fille disparue dans la nuit du 26 au 27 août, alors qu’elle fêtait un mariage avec ses parents. Le principal suspect, Nordahl Lelandais, a été mis en examen pour meurtre mais continue de nier toute implication. Il a par ailleurs été mis en examen pour assassinat dans le cadre de l’affaire Arthur Noyer, dont le crâne a été retrouvé et identifié.

Vidéo : Le mystère Lelandais


mots-clés : Maëlys, Disparition

Recevez toute l'actualité chaque jour GRATUITEMENT !

X
Publicité

Contenus sponsorisés

Publicité