Très discrète depuis quatre mois, la famille de Maëlys a pris la parole ce mercredi à l’occasion d‘une marche blanche dans les rues de Pont-de-Beauvoisin (Isère). La tante de la fillette raconte le cauchemar qu’ils vivent depuis le début de l’affaire.

Disparue dans la nuit du 26 au 27 août, Maëlys demeure introuvable. Ce mercredi à Pont-de-Beauvoisin se déroulait une marche blanche "pour ne pas oublier" mais aussi demander "la vérité", alors que le suspect, Nordahl Lelandais, continue de nier. Jusqu’ici très discrète, la famille de Maëlys a accepté de parler à TF1 des quatre derniers mois qui ont été un "cauchemar". "On a l'impression que notre vie est un cauchemar depuis quatre mois et que ça ne s'arrête pas", a ainsi confié la tante de Maëlys, comme le relate LCI.

Retrouvez notre zapping Actu du jour

Jean-Luc Mélenchon se moque de l'accent d'une journaliste

Voir plus de vidéos

La période de Noël a été particulièrement difficile pour le clan de la fillette. "C'était le premier Noël sans Maëlys et c'est dur. C'est vraiment dur, a-t-elle ajouté. Après le mariage cauchemar, c'est notre Noël cauchemar".

Un silence insupportable

Au cours de la marche blanche pour Maëlys, les proches de la petite ont également dénoncé une véritable "prise d’otage", face au silence du principale suspect, mis en examen pour meurtre précédé d’un crime. Malgré un faisceau d’indices, il continue de nier toute implication.

Publicité
Une attitude intolérable pour la famille de la fillette qui vit ce mutisme comme "une double peine". "C'est terrible de ne pas savoir si elle est vivante, si elle n'est plus de ce monde, ce qu'on lui a fait, où est-ce qu'elle est, ce qu'on lui fait peut-être encore ", explique la tante de Maëlys tout en précisant : "il n'y a que lui qui peut répondre à nos questions. Il n'y a que lui qui a les réponses".

Vidéo : Le mystère Lelandais

Recevez toute l'actualité chaque jour GRATUITEMENT !

X
Publicité

Contenus sponsorisés

Publicité