La première reconstitution du meurtre de la petite Maëlys a eu lieu dans la nuit de lundi à mardi. Avant de se rendre sur place, Nordahl Lelandais a changé sa version des faits une fois de plus.
AFP

Affaire Maëlys : un nouveau lieu révélé

Dans la nuit de lundi à mardi, une reconstitution de la soirée du meurtre de Maëlys de Araujo a eu lieu pour tenter de clarifier les circonstances du drame. Nordahl Lelandais devait être conduit sur les trois lieux clefs du drame, rapporte RTL. Si le convoi de gendarmerie est bien arrivé vers 20 heures à la salle des fêtes à Pont-de-Beauvoisin (Isère), il a ensuite fait une halte surprenante sur le trajet menant au domicile des parents du meurtrier de la fillette à Domessin (Savoie).

Après avoir repris la route vers 22h15, le cortège s’est arrêté dans une zone commerciale située à six kilomètres de la salle des fêtes. Un lieu jusque-là inconnu de la version des faits donnée par Nordahl Lelandais. Les enquêteurs ont passé près d’une heure dans cette voie déserte et isolée derrière des hangars à proximité de la rivière du Guiers, relaie RTL.

Selon le média, cette étape du cortège ne s’est pas improvisée durant la reconstitution. Elle a été décidée lors de la dernière audition de l’ancien militaire dans le bureau des magistrats vendredi dernier.

A lire aussi : Nordahl Lelandais : une nouvelle enquête ouverte

Affaire Maëlys : une version des faits qui change encore

Dans sa précédente version, le meurtrier présumé avait indiqué aux enquêteurs avoir entreposé le corps dans un cabanon près de chez ses parents, où ils résidait alors, avant de dissimuler la dépouille dans la massif de la Chartreuse. Cependant, la reconstitution a pris fin aux alentours de 3 heures du matin ce mardi 25 septembre sans être passé par ce fameux cabanon. Ce nouveau lieu interroge donc sur le déroulement de la nuit du meurtre de Maëlys. S’agit-il de la scène de crime ? Est-ce là que le suspect a temporairement abandonné le corps de la petite fille ?

L’objectif de la reconstitution était de confronter le récit du meurtrier présumé aux réalités matérielles de l’enquête. L’apparition de ce nouveau lieu relance une fois de plus l’affaire. Un véritable calvaire pour les parents de Maëlys, présents lors de la reconstitution, qui attendent la vérité sur les circonstances de la mort de leur fille dans la nuit du 26 au 27 août 2017.

Nordahl Lelandais est également mis en examen pour l'assassinat d'Arhur Noyer. 

Vidéo : Affaire Maëlys : la reconstitution tourne au calvaire

Cet article vous a intéressé ?

Découvrez encore plus d'actualités,
en vous abonnant à la matinale de Planet.

Votre adresse mail est collectée par Planet.fr pour vous permettre de recevoir nos actualités. En savoir plus.