Les parents de Maëlys ont pris la parole jeudi soir à Lyon, accompagnés de leur avocat. Ce dernier a adressé un vif réquisitoire contre son confrère, Alain Jakubowicz, le conseil de Nordahl Lelandais.

Les parents de Maëlys et leur avocat, Me Fabien Rajon sont en colère et ils l’ont dit ce jeudi dans une conférence de presse, qui a eu lieu à Lyon. Ils sont tout d’abord en colère contre Nordahl Lelandais qui n’a parlé qu’acculé à une preuve et qui leur a infligé "une double peine", une "prise d’otage de six mois".Cette période-là, selon maître Rajon, Jennifer Cleyet-Merrel et Joachim de Araujo l’ont vécu avec "courage", "sobriété" et "dignité". 

Une attitude que le conseil a opposé à celle de Nordahl Lelandais et de son avocat. En prenant la parole en deuxième partie de la conférence de presse, Me Fabien Rajon a dénoncé avec force lui aussi l’attitude du mis en examen et son avocat. Peu avant, Jennifer Cleyet-Merrel avait évoqué cette journée du 14 février où les ossements de Maëlys ont été retrouvés. "L'avocat du tueur de notre fille a osé se mettre en scène. Le respect aurait dû le conduire à faire preuve d'humanité à notre égard", a-t-elle dit.. Après la conférence de presse du procureur de la République, Jean-Yves Coquillat, le 14 février dernier, Me Jakubowicz avait rapidement pris la parole.

Six mois d’un silence insoutenable

Alors que les parents de Maëlys venaient aussi d’évoquer "les rumeurs malveillantes, les injures et menaces" dont ils ont fait l’objet, leur avocat a remonté le fil de l’enquête. Il a rappelé que dès le début, plusieurs éléments ont accablé Nordahl Lelandais, n’en déplaise à son avocat. "Comment la défense a-t-elle pu publiquement affirmer des choses pareilles ? Insinuer que le véhicule n'était pas celui de Nordahl Lelandais ? Que les enquêteurs s'étaient fourvoyés et que la thèse de l'accusation ne tenait pas ?", s’est étonné Fabien Rajon, ajoutant que "toutes les parties auraient du concourir à la recherche de la vérité".

Publicité
Et encore une fois, il a opposé le comportement de ses clients à celui de la défense. "Si mes clients n’ont pas répondu aux nombreuses sollicitations des journalistes, c’est pour une raison simple : dans pareil contexte nous avons le choix de la dignité plus que de la dramaturgie".

Vidéo : Affaire Maëlys: ces zones d'ombre que Nordahl Lelandais va devoir éclaircir


Recevez toute l'actualité chaque jour GRATUITEMENT !

X
Publicité

Contenus sponsorisés

Publicité