Malgré les aveux de Nordahl Lelandais, l’affaire Maëlys de Araujo ne reste que partiellement résolue. Le dossier comporte encore de nombreuses zones d’ombres…

Ce mercredi 14 février, l’affaire Maëlys de Araujo a été partiellement résolue. Les aveux du principal suspect, Nordahl Lelandais ex-militaire de 34 ans, ont permis aux enquêteurs de mieux comprendre le déroulé de cette nuit du 26 au 27 août au cours de laquelle la fillette a disparu. Elle assistait alors à une fête de mariage à Pont-de-Beauvoisin avec ses parents. Malgré une journée cruciale qui a permis de faire grandement avancer les investigations, les enquêteurs disposent aujourd’hui d’un puzzle rempli de trous, le plus important d’entre eux : comment est morte Maëlys ?

Nordahl Lelandais a refusé mercredi d’en dire plus sur les circonstances du meurtre, assurant qu’il parlerait après que le corps soit retrouvé. Aux juges d’instruction, il a affirmé qu’il avait tué "involontairement" l’enfant. Charge aux enquêteurs de vérifier s’il dit vrai mais également de vérifier si Maëlys de Araujo n’a pas subi avant son décès une agression sexuelle.

Si l’ébauche de chronologie livrée mercredi par Nordahl Lelandais éclaire certains aspects de l’enquête, elle ne permet pas encore de comprendre à quel moment précisément l’acte a été commis. Lors de la conférence de presse donnée dans la journée, le procureur de la République avait expliqué: "Nordahl Lelandais a indiqué qu'après avoir emmené l’enfant, et l’avoir tué involontairement, il l’avait déposé dans un endroit à proximité de sa maison". Il est ensuite retourné au mariage avant d’en repartir pour récupérer le corps. C’est à ce moment-là qu’il est allé le déposer dans le massif de la Chartreuse, près du village de Saint-Franc.

Le corps doit parler

Les recherches du corps démarrées mercredi se sont poursuivies jeudi et ont permis aux autorités d’avoir désormais la quasi-totalité des restes de la fillette, rapporte BFMTV. L’analyse permettra d’obtenir de plus amples informations sur le décès.

Publicité
Outre l’affaire Maëlys, des zones d’ombres subsistent pour comprendre qui est vraiment Nordahl Lelandais, pourquoi est-il passé aux aveux à ce moment-là et pas avant ? Autant de question auxquelles vont s’ajouter celles d’un autre dossier qui poursuit l’ex-militaire : l’affaire Arthur Noyer, dont le crâne a été retrouvé en décembre dernier. Dans cette affaire, le trentenaire est mis en examen pour assassinat. Evoquant les deux dossiers, l’avocat des parents d’Arthur Noyer a commenté : "Il y a des concordances qui font froid dans le dos."

Vidéo : Nordahl Lelandais : du silence aux aveux


Recevez toute l'actualité chaque jour GRATUITEMENT !

X
Publicité

Contenus sponsorisés

Publicité