Des révélations extrêmement embarrassantes. Le procureur de Nice aurait sciemment menti en disculpant les policiers, pour ne pas nuire au chef de l'Etat.
AFP

"Cette dame n’a pas été en contact avec les forces de l’ordre." Telle était l’affirmation de Jean-Michel Prêtre, le patron du parquet niçois, devant la presse, après les graves blessures subies par Geneviève Legay, 73 ans, lors d’une charge policière pendant une manifestation interdite des "gilets jaunes", le 23 mars dernier. Or, selon les informations du Monde, révélées ce mercredi 23 juillet, le procureur aurait volontairement disculpé les forces de l’ordre pour ne pas embarrasser Emmanuel Macron "avec des divergences trop importantes" entre les versions.

Affaire Legay : Jean-Michel Prêtre a-t-il été influencé par le président de la République ?

C’est en effet ainsi qu’il s’est justifié auprès de sa hiérarchie, trois jours après les faits. Aurait-il pu être influencé par les propos tenus par le chef de l’Etat figurant dans une interview exclusive parue le 25 mars dans Nice-Matin ?

Planet en faisait l'écho : "Je souhaite d’abord qu’elle se rétablisse au plus vite et sorte rapidement de l’hôpital, et je souhaite la quiétude à sa famille."

Mais, "pour avoir la quiétude, il faut avoir un comportement responsable. Je pense que quand on est fragile, qu’on peut se faire bousculer, on ne se rend pas dans des lieux qui sont définis comme interdits et on ne se met pas dans des situations comme celle-ci. Cette dame n’a pas été en contact avec les forces de l’ordre. Elle s’est mise en situation d’aller dans un endroit interdit, de manière explicite, et donc d’être prise dans un phénomène de panique. Je le regrette profondément, mais nous devons, partout, faire respecter l’ordre public. Je lui souhaite un prompt rétablissement, et peut-être une forme de sagesse."

Cette affirmation n’avait d’ailleurs pas manqué de créer une vive polémique.

Le procureur de Nice a dû s'expliquer sur la gestion de cette affaire lors de convocation par le procureur général d’Aix-en-Provence.

Vidéo : Suffren : la nouvelle polémique que doit affronter Macron

Cet article vous a intéressé ?

Découvrez encore plus d'actualités,
en vous abonnant à la matinale de Planet.

Votre adresse mail est collectée par Planet.fr pour vous permettre de recevoir nos actualités. En savoir plus.