Jacques Rançon est actuellement jugé devant la cour d'assises de la Somme pour le meurtre d'Isabelle Mesnage, en 1986. Ses amis d'enfance, ainsi qu'une de ses ex-compagne, se souviennent d'un homme à la personnalité trouble.
Affaire Isabelle Mesnage : Jacques Rançon, un "Nounours" à la personnalité ambiguëAFP

Des aveux qui posent question. Jacques Rançon est jugé en ce moment devant la cour d’Assises de la Somme pour le meurtre d’Isabelle Mesnage en 1986, un "cold case" qui est resté sans piste durant une trentaine d’années. On est en plein été lorsque la jeune fille, décrite comme sans histoire, disparaît sans laisser de trace. Son corps est retrouvé quelques jours plus tard, mais aucun suspect en vue : ni petit ami dangereux, ni rôdeur.

Meurtre d’Isabelle Mesnage : les aveux de Jacques Rançon

Le nom de Jacques Rançon est évoqué pour la première fois dans le dossier en 2019, après des rapprochements avec ses deux victimes connues, Mokhtaria Chaïb et Marie-Hélène Gonzalez. Il y a deux ans, au mois de juin, au cours de sa septième audition dans cette affaire récemment rouverte, le "tueur de la gare de Perpignan" passe aux aveux. Il explique avoir violé Isabelle Mesnage dans sa voiture puis l’avoir étranglée avant de découper son sexe et sa poitrine pour faire disparaître ses traces d’ADN.

Un mode opératoire qui coïncide avec celui employé sur les victimes de Perpignan et qui pousse les enquêteurs à croire en son récit. Pourtant, les aveux de 2019 sont aujourd’hui au cœur du procès et pour cause : Jacques Rançon s’est rétracté par écrit après avoir réitéré ses aveux devant le juge d’instruction. Il expliquait alors avoir avoué pour qu’on le laisse tranquille. Lors de l’audience, l’avocat du sexagénaire, Me Xavier Capelet, a affirmé trouver "beaucoup de Mokhtaria Chaïb" et "pas beaucoup d’Isabelle Mesnage" dans les aveux de son client. En 1986, Jacques Rançon est âgé de 26 ans et est décrit comme "un Nounours"…

Ce gonfleur que tout le monde s’arrache est en solde ! Utilisez le code SOLDES30 !

Cet article vous a intéressé ?

Découvrez encore plus d'actualités,
en vous abonnant à la newsletter de Planet.

Votre adresse mail est collectée par Planet.fr pour vous permettre de recevoir nos actualités. En savoir plus.