Pas moins de 33 ans après les faits, le JDD a révélé dimanche de nouveaux éléments qui éclairent l’affaire Gregory. Les enquêteurs semblent désormais certains que Bernard Laroche a enlevé l’enfant dans les Vosges en 1984.

Un dossier judiciaire vieux de 33 ans et de nouvelles révélations. "Nous pouvons affirmer que Bernard Laroche est l’auteur de l’enlèvement de Grégory". C’est ce qui est inscrit dans un rapport de gendarmerie, daté du 10 mai 2017, et publié ce dimanche dans le JDD. Les experts affirment que l’enlèvement de l’enfant a été entrepris par le cousin germain du père de Gregory et sa belle-soeur, Murielle Bolle.

L’assassinat semble être en revanche l’œuvre d’une deuxième équipe : "plusieurs éléments tendent à faire douter de la culpabilité du duo formé par Bernard Laroche et Murielle Bolle concernant l'assassinat", précise le rapport.

Depuis la découverte du corps de l'enfant dans la Vologne (Vosges) en 1984, Murielle Bolle a toujours clamé son innocence. Peu de temps après le début de l’enquête, alors âgée de 15 ans, elle avait incriminé Bernard Laroche avant de se rétracter trois jours plus tard. La suspecte a été mise en examen et placée en détention le 29 juin dernier avant d’être relâchée le 4 août. Elle est depuis hébergée par un retraité d’une soixantaine d’années dans la Nièvre à 400 km des chez elle dans les Vosges.

Comme l’explique le JDD, du fait des nouvelles révélations, Murielle Bolle risque un renvoi devant un tribunal à huit clos. Pour l’avocat des parents de Gregory, Me Thierry Moser, "un procès d’assises" devrait se tenir "dans les deux ans". Bernard Laroche a lui été assassiné par le père de Gregory, Jean-Marie Villemin, en 1985.

Les époux Jacob

Marcel et Jacqueline Jacob ont été arrêtés à la mi-juin dans leur village d’Aumontzey, dans les Vosges, comme le rappelle Sud-Ouest. Ils ont été mis en examen pour "enlèvement et séquestration suivis de mort". Les époux sont depuis soumis à un strict contrôle judiciaire chacun de leur côté et n’ont pas le droit de se rendre dans les Vosges.Selon l’avocat de Marcel Jacob, Me Stéphane Giuranna, son client est un "homme au bord du gouffre", indique France Info. "J'ai des craintes, il est au bout du rouleau, il n'en peut plus", a ajouté l’avocat. Par ailleurs, Me Giuranna a affirmé lors d’une conférence de presse que Marcel Jacob n’a pas été entendu par la justice depuis 3 mois.

Publicité
L’enquête rouverte par la juge Claire Barbier en 2008 a également révélé que le corbeau, qui avait proféré de nombreuses menaces à l’encontre des parents de Gregory, serait en fait "deux personnes". Par ailleurs deux ADN ont depuis été découverts sur les vêtements du petit garçon, sans pour autant qu'on ait pu les identifier. 

 Vidéo sur le même thème : "Elle s’occupe comme elle peut", raconte l’hébergeur de Murielle Bolle

Recevez toute l'actualité chaque jour GRATUITEMENT !

X
Publicité

Contenus sponsorisés

Publicité