La chanteuse, persuadée d'être sur écoute, balance gratuitement des insultes au téléphone. L'ancienne Première dame n'a manifestement pas digéré l'affaire des écoutes visant son époux Nicolas Sarkozy.  
© AFPAFP

© AFP

Carla Bruni-Sarkozy plus remontée plus jamais. Selon Le Parisienrelayé par Voici, l'épouse de l'ancien chef de l'Etat profère régulièrement des insultes, sans raison apparente, contre les personnes supposées l'espionner au téléphone.

" Ces c*** ! "

Il faut dire que l'affaire des écoutes téléphoniques visant Nicolas Sarkozy a laissé un gout amer à l'ex-mannequin. D'où l'attitude de cette dernière qui n'hésite pas à balancer au fil des anathèmes aux " grandes oreilles ", écoutant les conversations privées avec son époux. Selon les propos du Parisien, l'ancienne locataire de l'Elysée s'interroge également sur les compétences professionnelles de ses supposés espions. Le sang de l'ex-mannequin ne fait d'ailleurs qu'un tour dès que le téléphone sonne : " Ces c… ! Ils ne savent même pas se servir de leur matériel ! ". fulmine t-elle au quotidien.

La chanteuse sait aussi manier l'humour. Elle avait brièvement évoqué, lors d'un concert à l'Olympia le 11 mars, l'affaire des enrengistrements de l'ancien conseiller de Nicolas Sarkozy à l'Elysée, Patrick Buisson. " Cela fait deux-trois jours que je n'ose plus trop chanter. Quelqu’un m’a dit… qu’on nous écoute ", avait-elle confié à son public.

Nicolas Sarkozy s'est également fait remarquer sur la scène médiatique. L'ancien chef de l'Etat est sorti de sa réserve, ce vendredi dans une tribune du Figaro, dans laquelle il critique les méthodes utilisées par les magistrats, qu'il a comparée à celle utilisée par la Stasi.

Préparer sa retraite ? Retrouver un emploi ? Découvrez l'accompagnement de nos formateurs !

Vidéo : Carla Bruni oublie les paroles de sa chanson

Cet article vous a intéressé ?

Découvrez encore plus d'actualités,
en vous abonnant à la newsletter de Planet.

Votre adresse mail est collectée par Planet.fr pour vous permettre de recevoir nos actualités. En savoir plus.