Dispute et gestes qui ont mené au drame. Dans quelques jours, les parents d'Alexia Daval, sa sœur et son beau-frère vont vivre un moment intense émotionnellement.
AFP

Une journée extrêmement éprouvante. Le lundi 17 juin 2019, Jonathan Daval fera face aux enquêteurs et à sa belle-famille au complet. Les parents d’Alexia, sa sœur et son beau-frère ont en effet demandé d’assister à la reconstitution du meurtre, survenu la nuit du 27 au 28 octobre 2017, relate une source judiciaire.

Affaire Daval : la famille d’Alexia assistera "virtuellement" au meurtre

Objectif d’Isabelle et Jean-Pierre Fouillot (les parents) et de Stéphanie et Grégory Gay (la sœur et le beau-frère: lever les dernières questions en suspens.

"Bien sûr que mes clients seront là. C'est un moment comme la confrontation familiale (ndlr : dans le bureau du juge d'instruction en décembre 2018) qui sera intense physiquement. C'est difficile à vivre une reconstitution. Ce que mes clients attendent, c'est de connaître ce qui s'est réellement passé. Les aveux se sont faits à minima. Se pose toujours la question d'une éventuelle complicité ? Qui a mis le feu au corps ? Il reste des questions en suspens", indique Me Gilles-Jean Portejoie, avocat de Grégory et Stéphanie Gay.

Jonathann Daval, mis en examen en janvier 2018 pour le meurtre de sa femme, devra donc refaire les gestes de cette nuit d’horreur, pendant laquelle, après une dispute (selon ses aveux), il a commis l’irréparable. C’est à l’ancien domicile du couple à Gray-la-Ville en Haute-Saône, qu’il devra réexpliquer comment il en est venu à donner la mort à son épouse, jeune employée de banque de 29 ans, avant d'en dissimuler le corps et de donner l'alerte, rapporte France 3 régions.

En vidéo : Jonathann Daval : de nouveaux aveux très détaillés