Google, Apple, Facebook, Amazon : comment empêcher les GAFA de vous espionner ?AFP
Ils occupent une place grandissante dans nos vies et ne cessent de s'informer sur nous. Comment contrôler les informations que vous soutirent les géants du net ? Voici quelques pistes de réflexion.
Sommaire

Les GAFA savent (presque) tout de nous

La protection des données personnelles est un droit fondamental qui entre en conflit avec la société de l’information et l’émergence des réseaux sociaux. La perte de contrôle de la diffusion de nos données et le traitement parfois étrange qu’en font certains acteurs privés, tels les GAFA (l'acronyme des géants du web Google, Apple, Facebook, Amazon), sont devenus de réelles inquiétudes pour les utilisateurs. S’il n’est pas trop compliqué de se rendre sur le web sans se dévoiler depuis un ordinateur, la chose est tout autre lorsque l’on se sert de nos smartphones.

Nos informations personnelles représentent un mets de choix pour ces mastodontes du net. Par exemple, Facebook et Instagram s’intéressent à nombre d’entre elles : le niveau de batterie, la puissance du signal, les spot WiFi, le nom des fichiers et plus encore. De leur côté, Google et Amazon conservent les enregistrements vocaux des recherches et des commandes transmises à Alexa.

Enfin, Apple Music traque les appels et les mails, même si le personnel n’est pas autorisé à exploiter ces données. Par ailleurs, Google garde une trace des activités des internautes lorsqu’ils utilisent des fonctionnalités spécifiques comme les publicités. Grâce à ses millions de partenaires, Facebook est assis sur une véritable mine d’or d’informations.

Le réseau social ainsi qu’Instagram vont même plus loin. Ils identifient aussi l’adresse, les endroits les plus fréquentés, les entreprises et les personnes se trouvant à proximité de votre appareilportable.

GAFA : diminuer leur influence

Alors, comment éviter de répandre ses données privées ? Sachez-le tout de suite : il est impossible d’utiliser un appareil mobile, smartphone ou tablette, sans y laisser quelques informations personnelles. La raison : chaque appareil est lié à un compte, ne serait-ce que pour télécharger des applications sur l’App Store ou Google Play. Toutefois, il existe des moyens de diminuer l’importance des GAFA et même de les remplacer. Sous Android, afin de contrôler les informations personnelles utilisées par les applications, il est important de régulièrement vérifier leurs autorisations. Il existe des applications très pratiques qui scannent la totalité des applications à la recherche d’irrégularités, comme LBE Privacy Guard ou Sophos Security.

Pour effectuer une recherche depuis son mobile Android ou son terminal Apple, choisissez de préférence un navigateur alternatif, comme Firefox par exemple, que vous réglez en navigation privée, avec le pistage désactivé et utilisation restrictive des cookies. Firefox est un logiciel libre développé par la fondation américaine à but non lucratif Mozilla. De plus, Firefox permet d’ouvrir plusieurs onglets en les isolant les uns des autres. Ainsi, les Gafa ne peuvent pas faire le lien entre, par exemple, votre compte Gmail et des recherches effectuées. Pour mieux vous protéger, vous pouvez ajouter des modules complémentaires contre la publicité. Préférez uBlock Origin, à AdBlock Plus, qui laisse passer des annonces.

Quelques idées pour remplacer les GAFA

Au rayon des idées pour contrer la montée en puissance des GAFA, on vous recommande d’éviter au maximum les clouds et autres services de synchronisation et de stockage à distance. Gardez à l'esprit que toutes les données envoyées sur un cloud américain (iCloud, Google Drive, Dropbox, etc.) se trouvent dans une zone de non-droit concernant la protection des données et que les Gafa peuvent donc en faire ce qu’ils en veulent.

Enfin, dernière astuce : changez d’hébergeur pour vos e-mails. Si vous souhaitez en conserver certains, vous pouvez garder votre ancienne boîte mail réduite, les exporter vers un disque dur externe ou les importer vers votre nouvelle boîte mail. Plusieurs entreprises proposent des services emails chiffrés : le contenu des échanges réalisés est illisible, y compris par l’entreprise elle-même, ce qui n’est pas le cas sur Gmail, Hotmail ou Yahoo! Mail.

A vous de voir si vous voulez privilégier la sécurité, dans ce cas vous vous dirigerez vers l’entreprise suisse ProtonMail ou le français Net-C. Pour mettre en avant la sécurité et l’aspect militant, vous prendrez l’allemand Tutanota. Enfin, pour une boîte mail sécurisée et écologique, vous vous tournerez vers l’allemand Posteo.