Il a été difficile d'admettre que la Terre tourne autour du Soleil. Il sera certainement difficile d'admettre que temps n'est pas uniforme ; pourtant, c'est un fait.
Istock

Le temps s’écoule plus lentement en plaine qu’en montagne

Vous avez probablement déjà entendu parler du paradoxe des jumeaux. De quoi s’agit-il ? Imaginez deux jumeaux. L’un d’entre eux est envoyé dans l’espace à une vitesse proche de celle de la lumière tandis que l’autre reste bien sagement à l’attendre sur Terre. A son retour, un an se sera écoulé pour le frère parti dans l’espace contre deux pour celui resté sur Terre. Comment est-ce possible ? Tout simplement parce qu’avec la vitesse, le temps se contracte. Faute de vaisseau adapté et de technologies adéquates, cette expérience n’est pas près d’être réalisée. Pour autant, nul besoin d’aller dans l’espace pour en vérifier la véracité. 

En effet, même sur Terre, le temps ne s’écoule pas uniformément. Ainsi, comme pour le paradoxe des jumeaux, le temps s’écoule plus lentement pour un objet en mouvement que pour un objet immobile. Autre exemple : les horloges de précision modernes permettent d’affirmer que le temps s’écoule plus lentement en plaine qu’en montagne. La raison ? Le temps est ralenti par les masses ; et la Terre est une masse gigantesque. A la différence du paradoxe des jumeaux, le décalage temporel observé est minime et se calcule en nanosecondes. C’est la raison pour laquelle personne ne s’en était rendu compte avant que des avancées scientifiques ne le prouvent.

" L’idée d’un temps universel unique vient de Galilée et surtout de Newton. Bien que très intuitive, cette idée a été remise en cause par Einstein. Pour ce dernier, c’est l’existence d’une vitesse maximale de propagation de l’information dans l’univers, soit la vitesse de la lumière qui est d’environ 300 000 kilomètres par seconde, qui conduit à l’espace-temps. En clair, l’espace et le temps sont indissociables pour Einstein, ce qui induit le fait que le temps ne peut plus être unique même pour des horloges supposées parfaites. En réalité, il y a une multitude de temps propres", explique Pierre Spagnou, ingénieur, professeur de physique à l’ISEP et auteur de Les mystères du temps – De Galilée à Einstein.

Vidéo : Ces astéroïdes "difficiles à détecter" et frôlant la Terre qui inquiètent

Cet article vous a intéressé ?

Découvrez encore plus d'actualités,
en vous abonnant à la matinale de Planet.

Votre adresse mail est collectée par Planet.fr pour vous permettre de recevoir nos actualités. En savoir plus.