Micro-algues : un procédé révolutionnaire

Dans son business-plan, Planctonid ne prévoit pas d'utiliser les algues pour produire du carburant. La société démontre néanmoins l'efficacité de l'utilisation énergétique des micro-algues. En effet, dans une optique d' "économie circulaire" ou "économie bleue", Planctonid capture le CO2 contenu dans l'air et le réutilise pour cultiver la biomasse des algues, pour un coût énergétique nul et une balance énergétique positive.

 "Nous réinventons l'agriculture", s'enthousiasme Stéphane Ghenassia. "Notre technique nous permet d'avoir un fort rendement sans polluer. C'est une vraie disruption dans le monde de l'industrie".

Le développement de cultures hors-sol via un système de photobioréacteurs permet également aux installations de Planctonid de résoudre les problèmes de pollution carbone. "Nous réinventons l'agriculture", s'enthousiasme Stéphane Ghenassia. "Notre technologie nous permet d'avoir un fort rendement sans polluer. C'est une vraie disruption dans le monde de l'industrie".

"En Bretagne, les phénomènes de prolifération d'algues vertes toxiques ne sont pas naturels, ils sont causés par des rejets d'usines et d'exploitations agricoles dans la Loire. Nous, on résoud ce problème", ajoute-t-il. Ces techniques d'avant-garde illustrent la préoccupation de Planctonid à "promouvoir un nouveau modèle économique, agricole et industriel".

En participant à notre grand jeu de l'été, remportez des chèques cadeaux d'une valeur de 500 € et un mois gratuit à notre offre de divertissement Hedony !

Cet article vous a intéressé ?

Découvrez encore plus d'actualités,
en vous abonnant à la newsletter de Planet.

Votre adresse mail est collectée par Planet.fr pour vous permettre de recevoir nos actualités. En savoir plus.