Au début des années 2000, quelque 4 000 des 4 500 grands propriétaires blancs avaient été expulsés manu militari de leurs terres sur ordre du gouvernement de Robert Mugabe. 
Zimbabwe : "accord historique" pour dédommager les fermiers blancs expropriés

Le gouvernement du Zimbabwe a signé un accord avec les fermiers blancs expropriés de leurs terres dans les années 2000 afin de lever 3,5 milliards de dollars de fonds pour les dédommager. Au début des années 2000, quelque 4 000 des 4 500 grands propriétaires blancs du pays avaient été expulsés de leurs terres au profit de fermiers noirs, sur ordre du gouvernement de Robert Mugabe, contraint à la démission en 2017.

Réforme agraire

Cette initiative avait pour objectif affiché de corriger les inégalités héritées de la colonisation britannique. La loi sur le foncier de 1969 (dans l'ancienne Rhodésie) avait octroyé 15 millions d'hectares de terres agricoles à 6 000 fermiers blancs, alors que 700 000 familles noires se partageaient 16 millions d'hectares. Sauf que la redistribution des terres a surtout profité aux proches du régime et est allée à des fermiers sans équipements ni formation, provoquant un effondrement brutal de la production. Cette réforme a plongé toute l'économie du pays dans une crise catastrophique dont il ne s'est toujours pas remis.

Caisses vides

Le gouvernement actuel, étranglé financièrement, n'a pas les moyens de dédommager les...

Faites une action inoubliable : en savoir plus sur le leg Unicef

Vidéo : Bug à la pompe essence : le carburant est gratuit !