Dans son dernier livre intitulé “Le véritable Yves Montand”, Emmanuel Bonini révèle une face cachée de cette personnalité qui, toute sa vie, tentera de la dissimuler : sa liaison avec Reda Caire, le grand rival de Tino Rossi…
Yves Montand : Son inavouable secret !

En 1941, Yves Montand, Ivo Livi de son vrai nom, n'est encore qu'un modeste débutant, qui enchaîne durant les week-ends les galas dans le sud de la France. La semaine, il cumule les petits boulots tels qu'ouvrier, livreur ou encore apprenti coiffeur. À l'Alcazar de Marseille, il tape dans l'œil du producteur Émile Audiffred qui le prend sous son aile.

Devenu son imprésario, il est bien décidé à faire décoller la carrière de cet artiste si prometteur capable de reprendre Maurice Chevalier et Charles Trenet, puis d'entonner, déguisé en cow-boy, Dans les plaines du Far West – une chanson qu'un auteur-compositeur marseillais lui a écrite sur mesure après que Montand lui a raconté sa fascination pour le cinéma américain –, tout en ponctuant son tour de chant de grimaces empruntées à Popeye et à Fernandel !

Même s'il ne s'en vante guère, la période n'étant guère propice à ce genre de confidences, Émile est clairement bisexuel, et lorsque son poulain se produit à Istres, c'est tout naturellement qu'il lui présente un de ses amis, qui lui aussi cultive un penchant certain pour les garçons : le chanteur Reda Caire. Dans ces années-là, ce...

Lire la suite sur Francedimanche.fr