A trois mois de la Coupe du monde, le sélectionneur a communiqué sa liste de 37 joueurs pour préparer la compétition. Dans une impression d'impréparation générale.

 

Jacques Brunel a donc fait son appel du 18 juin. Mardi, le sélectionneur du XV de France a convoqué ses troupes pour préparer la prochaine Coupe du monde au Japon, qui doit se tenir du 20 septembre au 2 novembre. Sa liste a de quoi étonner. Ou plutôt : de quoi confirmer l’étonnement qui prévaut depuis sa prise de fonction, en décembre 2017, après le licenciement de Guy Novès.

Brunel renvoie une impression dont il se passerait bien : comme une improvisation permanente, une hâte perpétuelle. Voilà qu’à trois mois de la Coupe du monde, Mathieu Bastareaud, pourtant vice-capitaine encore cette année, a soudain disparu du groupe. Le nom du trois-quarts centre n’apparaît ni dans les 31 qui partiront pour le Japon, ni dans les 6 suppléants appelés au cas où pour la préparation.

Mardi, Jacques Brunel se trouvait seul au pupitre pour expliquer ses choix devant la presse venue sous les tours de La Défense, dans un auditorium de la Société générale, l’un des principaux sponsors du XV de France.

 

Alors l’ancien entraîneur de l’Italie a parlé. Promis, il a pris la décision d’écarter Bastareaud en conscience. Au nom de « la concurrence »...

Vidéo - Retrouvez ci-dessous notre zapping Actu du jour : 

Vidéo : Un avion fait un amerrissage d'urgence sur une plage