La compagne aérienne a demandé son placement en redressement judiciaire et espère à présent un rapprochement avec Air France pour sauver les 570 salariés.

Laurent Magnin, PDG de XL Airways, a annoncé dimanche 22 septembre sur franceinfo une rencontre au plus vite avec Ben Smith, le patron du groupe Air France. Une réunion que le ministère des Transports a confirmée à franceinfo et qui devait se tenir dimanche. Cette réunion fait suite à la demande de la compagnie, jeudi, d'être placée en redressement judiciaire. Pour ne pas subir le même sort qu'Aigle Azur, le PDG de XL Airways a appelé Air France à venir à sa rescousse, assurant dans un entretien au Journal du Dimanche pouvoir devenir un atout pour le groupe.

Franceinfo : Pourquoi avoir appelé Air France à l'aide ?

Laurent Magnin : On refuse de mourir. Nous avons 600 collaborateurs qui se défoncent totalement. Notre compagnie, contrairement à d'autres histoires industrielles, n'a pas fait des erreurs de gestion. Elle a été attaquée par un dumping faramineux de compagnies qui, pour certaines d'entre elles, ont disparu et d'autres qui sont dans des situations économiques gravissimes. C'est une attaque au détriment des salariés de l'aérien français par des compagnies qui perdent massivement de l'argent. Ce n'est pas une erreur de stratégie. Le deuxième...

Vidéo : La Française des jeux enclenche officiellement son processus de privatisation