Le chiffrage fait par le ministre de l'Education correspond au cumul des dépenses supplémentaires que coûterait la mesure sur cinq ans. Pour les représentants syndicaux, il s'agit d'un "ordre de grandeur", "sans doute surévalué", mais "pas aberrant" pour autant.
VRAI OU FAKE. La proposition d'Anne Hidalgo de doubler les salaires dans l'Education nationale coûterait-elle 150 milliards d'euros, comme l'affirme Jean-Michel Blanquer ?

Anne Hidalgo promet un "grand mouvement de revalorisation des salaires" dans l'Education nationale. La maire socialiste de Paris, candidate à l'élection présidentielle, juge dans son livre-programme, à paraître mercredi 15 septembre, "possible de multiplier par deux au moins le traitement de toutes les personnes au contact avec les élèves", "sur la durée d'un quinquennat".

Anne Hidalgo n'a pas chiffré le montant de cette hausse massive des salaires. La candidate a déclaré au micro de France Inter, lundi 13 septembre, qu'elle visait un chiffrage de son programme d'ici la fin de l'année. Elle n'a pas non plus expliqué comment elle comptait financer cette augmentation.

Mais le ministre de l'Education nationale, Jean-Michel Blanquer, lui, a calculé, dans un entretien au Parisien paru le même jour, que cette mesure, qu'il a taxé de "démagogie", "aurait un coût cumulé de 150 milliards à la fin du quinquennat". Dit-il vrai ou fake ?

Une hausse de 20% par an sur cinq ans

Sollicité par franceinfo, le cabinet du ministre détaille son calcul. L'enveloppe budgétaire allouée aux salaires des personnels de l'Education nationale représente environ 50 milliards d'euros....

Participez à notre grand jeu de l'été ! Remportez des chèques cadeaux d'une valeur de 500 € et un mois gratuit à notre offre de divertissement Hedony !